18 juin 2019

«C’est l’ADN même de Migros»

Dès à présent, Migros baisse ses prix chaque semaine et améliore encore la qualité de ses produits les plus appréciés. Fabrice Zumbrunnen, président de la Direction générale, explique comment les clients profitent de ces mesures et ce qu’il met lui-même dans son panier de courses.

Dès à présent, Migros baisse ses prix chaque semaine et améliore encore la qualité de ses produits les plus appréciés.
Fabrice Zumbrunnen effectue ses achats au magasin de la Limmatplatz à Zurich. (Photo: Daniel Winkler)
Temps de lecture 3 minutes

Fabrice Zumbrunnen, pourquoi Migros baisse-t-elle le prix des produits qui sont ses meilleures ventes?

Il s’agit ici de rien de moins que de l’ADN de Migros. Depuis le début de l’entreprise, atteindre le meilleur rapport qualité-prix est une priorité et cette exigence figure même dans nos statuts. Nous voulons et devons nous montrer fidèles à cet héritage. L’objectif est que tous nos clients ressentent cette réduction de prix sur le montant de leurs courses. Non contents de baisser les prix, nous investissons également dans la qualité de nos produits. Ainsi, nous répondons aussi aux attentes croissantes des consommateurs.

Quels produits deviendront moins chers et de combien sera la baisse?

Nous avons contrôlé le prix et la qualité de plus de 1500 produits, qui sont ceux que nos clients achètent le plus fréquemment, donc leurs produits favoris. À partir de mi-juin, nous baisserons chaque semaine le prix de certains de ces articles. Il pourra s’agir d’aliments frais ou non périssables, de produits de beauté ou d’hygiène corporelle, d’aliments et de produits d’hygiène pour bébé ou encore de lessives et de produits de nettoyage.

Vous insistez sur le fait que Migros ne va pas seulement baisser les prix, mais aussi augmenter la qualité. Pouvez-vous donner des exemples concrets?

Prenons l’exemple de notre propre marque M-Classic: plus aucune des pâtes à gâteau abaissées ne contiendra d’huile de palme. Nous répondons ainsi à une demande claire de notre clientèle. Les grains de maïs ­M-Classic en boîte se composeront de maïs doux de qualité supérieure. Le contenu du muesli M-Classic passera de 150 à 180 grammes sans hausse de prix. Enfin, les produits­ M-Classic apparaîtront désormais dans un tout nouveau design.

Pourquoi tous les prix ne sont-ils pas diminués en une seule fois?

Les changements sont de très grande ampleur et impactent aussi bien l’approvisionnement, l’emballage que la logistique. C’est un défi immense, une approche progressive est donc judicieuse et nécessaire.

Tous nos clients doivent ressentir la réduction de prix sur le montant de leurs courses

Fabrice Zumbrunnen

 Migros vendait-elle ses produits trop cher jusqu’à présent?

Non, bien sûr, nous n’étions pas trop chers. En sa qualité de coopérative, Migros fait profiter en continu sa clientèle des coûts avantageux dont elle bénéficie sur une partie de ses produits. Pour cette initiative de grande envergure, les réductions sont rendues possibles par divers programmes de gains d’efficacité, par l’optimisation des coûts logistiques et de transport ainsi que par la ­diminution des prix d’achat.  

Gottlieb Duttweiler, le fondateur de Migros, avait bâti ses propres usines pour maintenir les prix à un bas niveau. Ce système fonctionne-t-il encore aujourd’hui?

Oui, nos entreprises industrielles nous permettent non seulement de produire à des coûts avantageux, mais surtout de garantir une qualité supérieure. Grâce à elles, nous pilotons nous-mêmes innovation et vitesse. Le succès de produits tels que Total, Risoletto ou Blévita montre que cela fonctionne. Nous sommes probablement le seul détaillant au monde dont les marques propres sont perçues par la clientèle comme des marques à part entière. En outre, avec la ­M-Industrie, nous consolidons la place industrielle suisse. Et la fabrication suisse est un critère important aux yeux de nombreux consommateurs.

Quels sont vos produits favoris? Est-ce que, vous aussi, vous ferez des économies sur vos achats?

Tout le monde tirera profit des baisses de prix, donc moi aussi (rires). Personnellement, j’aime cuisiner et j’achète donc beaucoup de produits frais de saison. Dans ce domaine, les baisses se feront nettement sentir. En ce qui me concerne, l’ampleur de la réduction dépendra aussi beaucoup de mes enfants, car ils ont toujours leur mot à dire dans le choix du menu.

Benutzer-Kommentare

Articles liés

La photo gagnante de la semaine A gagner

Concours clin d’œil

Informationen zum Author

Leur peau est mouchetée mais leur chair est impeccable: ces bananes seront offertes à Table suisse.

Trop belles pour la poubelle

La façade du musée Titanic Belfast rappelle la proue du célèbre transatlantique.

Émouvante Belfast

PET

Une bouteille qui renaît de ses cendres