18 février 2018

Cee-Roo, le DJ déjanté qui transforme l’actualité en mélodie

Cee-Roo, on le connaît principalement pour sa rétrospective de l’actualité dans l’émission «26 Minutes». Ce créateur d’arrangements électro-funk et de clips vidéo originaux, très populaire sur internet, s’apprête à monter un show.

cee-roo
Cee-Roo paraît sortir tout droit d’une bande dessinée... (Photo: Matthieu Spohn)

Son bonnet est un hommage au commandant Cousteau. Ses épaisses lunettes défient celles de Ray Charles. Avec une pipe toujours collée entre les dents et un incroyable attrait pour les pulls «horribles», Cee-Roo paraît sortir tout droit d’une bande dessinée. Adulé à Bienne, où il vit depuis vingt-huit ans, ce joyeux drille, suivi par plus de 36 000 personnes sur Facebook, s’est forgé un nom au-delà des frontières helvétiques.

Concepteur en multimédia, Cyril Käppeli de son vrai nom a d’abord fait le buzz sur le net en 2012, grâce à des clips décalés mettant en scène son facétieux personnage, sur des remixes soul et funk des années 1970. Trois ans plus tard, l’émission 26 Minutes (RTS) l’engage pour réaliser une rétrospective mensuelle de l’actualité. Sous sa griffe, un discours de Trump, un grondement de volcan, une explosion en Syrie ou des cris de nouveau-nés se mêlent à des rythmes électro pour former une mélodie. Montrées au Festival Images à Vevey, ces vidéos ont conquis un large public.

En mars, il quittera Bienne pour Bruxelles. Il s’est donné six mois pour inventer un spectacle. Le show promet de procurer à son public des frissons, dignes, espère-t-il, de ceux qu’il éprouve à l’écoute «d’une flûte de Pan péruvienne endiablée de 1976».

Une journée avec Cee-Roo

8h00 Nourriture spirituelle «Le matin, je n’ai jamais très faim, je mange ce que je trouve dans mon frigo. Par contre, je me nourris l’esprit en lisant un bout du dictionnaire. Je peux ainsi utiliser de nouveaux mots durant la journée, par exemple ‹coulis›, que j’apprécie beaucoup.» (Photo: Matthieu Spohn)

9h00 Gym matinale «Je ne commence jamais à travailler sans une session d’aérobic polonais, un sport inspiré du kamasutra. Je le pratique sur le toit de mon immeuble, qu’il vente ou qu’il pleuve.» (Photo: Matthieu Spohn)

10h00 Le geek à l’œuvre «Je passe des heures devant l’écran à cause de mon travail. La création de musique, la réalisation de vidéos, la conception de visuels, tout se fait via l’ordinateur. Pour réaliser mes rétrospectives de l’actualité, je prends en plus du temps pour éplucher l’internet et découvrir ce qui est arrivé dans le monde.» (Photo: Matthieu Spohn)

«Froul» «J’ai décidé de faire empailler Froul, mon hérisson de compagnie, décédé après avoir chuté du balcon, et qu’un facteur lui a marché dessus. Je l’emporte partout avec moi.» (Photo: Matthieu Spohn)

15h00 Répétition entre amis «J’aime m’entourer de danseurs et musiciens. Ce sont tous des copains. Notre but premier est de nous amuser et de s’accoutrer des vêtements les plus nazes possible. C’est très stimulant!» (Photo: Matthieu Spohn)

19h00 Barbecue expérimental «Avec des potes d’enfance, nous avons fondé l’an dernier le Grill Club Bienne. Une fois par mois, on se retrouve pour un barbecue dans un lieu inhabituel, par exemple dans un arbre ou sur le lac. Chacun a un rôle très précis. Une personne est chargée de trouver l’endroit, une autre amène le vin, quelqu’un est responsable des sauces, etc. C’est surtout un prétexte pour se voir et griller de la viande.» (Photo: Matthieu Spohn)

21h00 Concert déconcertant «Je tiens à faire des performances qui sortent du lot, par exemple dans des arènes romaines, un vieil entrepôt maritime ou encore depuis mon propre balcon, en pleine rue. Ces événements demandent plusieurs mois de préparation, car je conçois aussi des effets visuels qui sont projetés sur les bâtiments.» (Photo: Matthieu Spohn)

Accéder au site web de Cee-Roo

Benutzer-Kommentare

Articles liés

streaming

Le règne du streaming

Steve Gaspoz

Proche et loin tout à la fois

Elisa

Dans les oreilles de…

Matthieu

Excusez-moi, qu’est-ce que vous écoutez, au juste?