15 juillet 2017

Chats écrasés

Le chat-chat à son pépère.

Alain Portner et sa squatteuse aux dents longues. (Photo: Yago Hernandez)
Alain Portner et sa squatteuse aux dents longues. (Photo: Yago Hernandez)
Temps de lecture 2 minutes

«Papa, je voudrais un chat?», «Tu sais, ça serait bien pour lui s’il avait un animal de compagnie!», et patati et patata. Avant qu’un sale matou ou son pendant femelle ne franchisse ma porte, j’ai fait de la résistance!

«Mouais. Et vous avez pensé aux déjections qui se ramassent à la pelle? Aux poils sur vos beaux habits anthracites? A la rubrique des chats écrasés?...» Ces arguments, pourtant plein de bon sens et totalement dénués de mauvaise foi, n’ont malheureusement pas fait mouche.

Alors, j’ai essayé les coups bas: «C’est sûr, cette bestiole va faire ses griffes sur ton canapé design ou pisser sur notre lit! Il y a aussi les risques d’allergie… Et puis, on en fera quoi pendant les vacances? On l’attachera à un arbre?» Ils sont restés de marbre.

Acculé, je n’avais plus qu’une issue : faire vibrer la corde sensible de mes interlocuteurs avec mes traumas d’enfance, jouer le coup du mélo avec l’emphase de Me Barillon (mais sans la queue de cheval). «Souvenez-vous que je me suis presque noyé de chagrin quand mes poissons rouges sont morts d’asphyxie, quand ma tortue s’est transformée en momie durant son hibernation, quand mon cochon d’Inde a succombé à une crise cardiaque…»

Vous ne le croirez pas! Malgré mes larmes sincères, ces sans-cœur ont campé sur leur position. Là, j’ai failli balancer «C’est le chat ou moi!». Mais comme je n’étais pas sûr de la réponse, j’ai préféré dire «Oui»! Ma cote de popularité est tout de suite remontée.

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Alain Portner et sa squatteuse aux dents longues. (Photo: Yago Hernandez)

Le chat-chat à son pépère

Alain Portner et sa squatteuse aux dents longues. (Photo: Yago Hernandez)

Le chat-chat à son pépère

cheval

Le cheval, baromètre à émotions

Alain Portner et sa squatteuse aux dents longues. (Photo: Yago Hernandez)

Le chat-chat à son pépère