18 novembre 2017

Le druide de Domdidier ou la nature en héritage

A bientôt 80 ans, Claude Roggen transmet plus que jamais sa passion pour les bienfaits des plantes. Après les trois drogueries familiales désormais tenues par ses enfants, son premier livre rencontre un franc succès. Le second est déjà en route.

Claude Roggen
Claude Roggen, un droguiste mordu de botanique

La passion et la soif de savoir conservent, ne peut-on s’empêcher de penser en rencontrant Claude Roggen. Le druide de Domdidier, comme beaucoup l’appellent, cette personnalité de la région de la Broye, figure tutélaire de la profession de droguiste comme autrefois son maître, le Vaudois Roby Quinche. «Mon professeur à l’école de Soleure m’a transmis l’amour de la nature. Avec lui est née la génération des Drotaniker, ces droguistes mordus de botanique comme moi.»

Caressant jeune l’idée du pastorat, Claude Roggen en a conservé ce grand respect de l’humain et du vivant, mais aussi cette passion de transmettre. Aucun hasard, donc, que ses enfants l’aient suivi dans cette profession de droguiste en reprenant les trois magasins familiaux.

Cet herboriste émérite se double d’un conteur sans pareil de la nature, animateur de balades botaniques depuis belle lurette. C’est d’ailleurs l’une d’entre elles, débouchant sur un article de «La Liberté», qui déclencha l’idée d’un livre. Illustrés par le beau travail d’Etienne Delessert, ces cinquante portraits de plantes médicinales mélangent anecdotes, savoir ancestral et conseils pratiques cumulés au fil d’une vie.

Une journée avec Claude Roggen

7h Poulailler matinal «Je vais nourrir les poules. J’en ai depuis très longtemps et actuellement il y en a une douzaine.»
9h L’heure des soins «Je suis en Suisse romande depuis longtemps et j’y ai amené avec moi des préceptes de santé chers à ma région d’origine dont le drainage cher au Dr Kneipp. Je finis également toujours ma douche par du froid.»
10h Cultiver son potager «Se nourrir sainement reste un précepte de base et nous donnons même des cours à ce sujet. Alors le potager, c’est évidemment un soin quotidien depuis toujours.»
13h Plantes médicinales «A côté je cultive en ce moment septante-deux plantes médicinales. Cet automne, nous cueillons du cynorhodon et de la prunelle, cette petite prune sauvage.»
15h Passage au magasin «Au labo de la droguerie de Domdidier (il y a une autre droguerie Roggen à Estavayer-le-Lac et une troisième à Romont), toute proche de la maison, nous préparons encore parfois selon la vieille méthode de l’électuaire.»
17h Prendre l’air «C’est l’heure de la balade avec Onyx, mon Beauceron (berger de Beauce) de 11 ans. Une heure de promenade minimum, par tous les temps.»
20h Petite lecture «J’aime beaucoup les livres, et notamment les ouvrages autour de l’immense savoir des anciens sur les plantes. Vu le succès, je travaille déjà à un second Secrets de druide

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Le bébé oryctérope du zoo de Cincinnati

C'est-y pas mignon...?

Pablo Servigne en train de réfléchir

Pablo Servigne et le concept de «collapsologie»

sucre

Sus au sucre!

Bébé coendou de Biotropica

C'est-y pas mignon...?