23 mars 2015

Comment bien réussir son crépi

Pour obtenir un joli mur tout lisse, il faut acheter les bons produits puis travailler vite et bien, ainsi que l’explique Fabien Cochet, spécialiste «Bâtiment» au rayon Construction chez Obi Renens.

Pour un résultat impeccable, Fabien Cochet conseille de travailler en duo.
Pour un résultat impeccable, Fabien Cochet conseille de travailler en duo.

Un crépi ne sera jamais beau s’il n’est pas appliqué systématiquement et rapidement. Tout d’abord, on pose deux couches: une de fond qui permet de saturer le support, puis une autre d’accrochage, qui forme une base rugueuse permettant une meilleure adhérence.

Ribé ou taloché

On choisit ensuite le crépi: ribé, pour une finition fine et homogène, ou taloché, comprenant différentes tailles de grains qui permettent de créer des motifs.

Il est essentiel de bien gérer son temps de travail: si l’on est seul, il faut pouvoir ensuite talocher et effectuer les finitions de son mur avant que le crépi soit sec, car tout raccord sera visible. Fabien Cochet, spécialiste «Bâtiment» au rayon Construction chez Obi Renens, conseille donc plutôt de travailler à deux, l’un se chargeant de l’application et l’autre de la finition dans son intégralité – sous peine que le résultat ne soit pas homogène. Attention également à la température de la pièce, qui fera évoluer le temps de séchage!

Marche à suivre

Téléchargez l'article intégral Bien réussir son crépi (PDF), pratique à imprimer!

Regardez quelques bons gestes pour bien appliquer son crépi en vidéo

Vous pouvez aussi télécharger l'article «Comment bien réussir son crépi» en version PDF (3,7 Mo), pratique à imprimer!

Texte © Migros Magazine – Véronique Kifper

Photographe : Mathieu Rod

Benutzer-Kommentare