24 août 2017

Aborder la rentrée du bon pied

Vous êtes de ceux qui se rongent les sangs dès leur retour de vacances? Afin d’épargner vos nerfs, Laura Calabrese, coach professionnelle dans les entreprises, coach de vie et thérapeute énergétique à Neuchâtel, a réuni sept conseils aussi sages qu’astucieux.

illustration vacances
Conservez l'état d’esprit des vacances au retour!
Laura Calabrese, coach de vie et thérapeute énergétique.

Sauvegarder son «esprit de vacances»

Durant vos vacances, vous avez vécu de nombreux moments sereins et bienfaisants et avez abordé le quotidien avec insouciance: conservez cet état d’esprit au retour! Cela vous permettra d’avoir un peu de recul face aux obligations qui vous attendent et de prendre les choses avec plus de légèreté. Pour vous faciliter la tâche, Laura Calabrese vous conseille de vous créer un «ancrage»: liez vos souvenirs bienfaisants à un objet, un geste ou un moment précis, fermez les yeux et remémorez-vous tout ce que vous avez ressenti alors. Lorsque vous devrez affronter un moment de stress au travail, ravivez cet instant de bonheur et de sérénité afin de mettre vos soucis à distance.

Affronter une obligation après l’autre

Lorsqu’on revient au travail, on ressent généralement le besoin de tout rattraper et tout gérer d’un coup. Mauvaise idée! Plutôt que d’envisager ce qui nous attend dans sa globalité – au risque que cela semble insurmontable – mieux vaut séparer les différentes obligations et s’en charger par étapes, l’une après l’autre.

Hiérarchiser les tâches

Vous avez de la peine à savoir par quoi commencer? Pour vous aider, rien ne vaut la matrice d’Eisenhower, qui permet de classer les tâches en fonction de leur importance et de leur urgence. Celle-ci est très importante et ne peut pas attendre? Vous l’effectuez sans tarder. Celle-là est importante mais pas particulièrement urgente? Vous l’agendez et vous en occuperez en temps voulu. Celle-ci est urgente mais pas très importante? Vous déléguez, ou vous demandez de l’aide à vos collègues. Enfin, celle-là n’est ni urgente ni prioritaire? Demandez-vous si cela ne vaut pas la peine de la «poubelliser», tout simplement…

Eviter de se laisser contaminer par la déprime

Rien n’est plus contagieux qu’un coup de blues. Pour préserver votre sérénité et votre énergie, fuyez à toutes jambes votre entourage mélancolique. Préférez-lui des interlocuteurs joyeux et déterminés, qui vous permettront de renforcer votre optimisme. Et ravivez votre ancrage (voir conseil numéro un) lorsqu’une personne se plaint à côté de vous…

Fêter le premier jour

Qui dit rentrée, dit aussi nouvel élan – et, pour les enfants, des découvertes et rencontres à foison. Alors pourquoi ne pas marquer dignement le coup et transformer ce jour en fête? On peut par exemple offrir un petit cadeau, faire un gâteau ou encore préparer un goûter de roi ou un souper spécial, qui permettront à tous de se réunir et raconter les aventures vécues lors de cette première journée.

Prendre de bonnes résolutions

Les bonnes résolutions ne sont définitivement pas réservées au 1er janvier! Ainsi, la rentrée peut par exemple être l’occasion de tester une nouvelle méthode de travail, de prendre un peu plus de temps avec ses collègues, d’être plus attentif à l’équilibre entre sa vie privée et sa vie professionnelle, etc. Tout changement est bon à prendre et amène son lot de bénéfices.

Garder du temps pour soi

Sachant qu’une semaine complète compte 168 heures, analysez comment se compose la vôtre: combien de temps consacrez-vous à votre sommeil? A vos trajets? A votre travail? A vos enfants? A vos repas? Et à vous-même? Dessinez un «camembert», dans lequel vous reporterez le temps consacré à chaque thématique. Puis réfléchissez au résultat: prenez- vous assez de moments pour vous? Si ce n’est pas le cas, vous avez nécessairement des problèmes pour faire tout ce qui n’est même pas pris en compte dans votre schéma…

Le site internet de Laura Calabrese: www.laura-calabrese.com

Benutzer-Kommentare