10 mars 2014

Customiser une table avec de la mosaïque

Grâce aux petites catelles de verre, n’importe quelle surface peut se transformer en patchwork chatoyant. Katty Garrido, responsable du secteur «Décoration» chez Obi Renens, a choisi de recouvrir une table de jardin.

Katty Garrido en train de poser les catelles de mosaique sur la table
Appliquer une mosaïque est une façon originale de redonner un coup de jeune à votre mobilier.

La mosaïque permet de customiser facilement n’importe quelle surface lisse de façon spectaculaire. Katty Garrido vous montre comment vous y prendre en évitant les erreurs du débutant.

Il faut d’abord savoir qu’on peut coller spontanément ses catelles en fonction d’un motif aléatoire. Mais alors gare aux décalages! Il est plutôt conseillé de réfléchir à son dessin et de le reproduire sur une feuille aux dimensions de la surface à recouvrir. Cela permettra aussi de mieux déterminer le nombre de catelles nécessaires.

Les catelles possèdent toutes une face un peu plus grande que l’autre et striée. C’est celle-ci qu’il faut coller contre la surface, en mettant beaucoup de glu pour que cela tienne bien. Attention: la colle et la pâte à jointoyer peuvent être corrosives. Il est donc conseillé de porter des gants tout au long du travail.

Ne pas oublier de laisser un espace de 2-3 millimètres entre chaque catelle! Cela permettra de le combler avec un joint qui assurera la solidité de l’œuvre.

Enfin, il est bon de réaliser que, dans la mosaïque, tout est possible. Il existe des catelles de verre spécifiques, mais on peut également profiter du grand choix d’éléments décoratifs proposés au secteur sanitaire (mosaïques rectangulaires, pierres, plaquettes de marbre ou de métal, etc.), ou alors intercaler des galets de verre ou autre, du moment que le tout est ensuite bien fixé grâce au joint. Un conseil, cependant: il vaut mieux ne pas mélanger plus de trois couleurs.

Méthode à suivre

La table de jardin encore "à nu".
La table de jardin encore "à nu".

Commencer par prendre les dimensions de l’objet à recouvrir afin de déterminer le nombre de catelles dont vous aurez besoin. Choisissez le motif que vous désirez coller sur la surface. Cela peut être un dessin spontané, un motif repris sur internet ou autre. Imprimez ce motif aux dimensions finales ou alors transposez les dimensions de votre dessin à échelle réelle sur une grande feuille de papier.

Triage des catelles
Triez vos catelles par couleurs.

Triez ensuite vos catelles par couleurs – même lorsque c’est un mélange de nuances «tout prêt» – de manière à ne pas perdre de temps lors du choix et du collage. Enfilez les gants.

Application de colle sur la catelle.
Enduisez la catelle de colle sur la bonne face!

Enduisez généreusement de colle le côté rayé de chaque catelle et collez celle-ci sur la surface à orner, que ce soit selon votre motif ou tout simplement en suivant votre impulsion créatrice.

La catelle est posée au bon endroit.
Appuyez fortement, de sorte que la colle se répartisse partout.

Appuyez fortement, de sorte que la colle se répartisse partout. Ce n’est pas grave si elle déborde un peu, elle sera ensuite recouverte par le joint. Effectuez la mise en place de chaque élément de mosaïque de la même manière, en jouant avec les tailles et les structures (les petites catelles sont aussi pourvues de rainures).

On voit bien l'espace entre les catelles.
Attention à bien laisser un espace de 2-3 millimètres entre chaque catelle pour le futur joint.

Attention à bien laisser un espace de 2-3 millimètres entre chaque catelle pour le futur joint. Celui-ci permettra de mieux sceller les catelles à la surface à orner. A noter: lorsque le bord de la surface est suffisamment large, on peut aussi le recouvrir de catelles. Bon à savoir: lorsqu’on a peu de temps ou de patience, il est également possible d’utiliser des plaques de catelles. On colle alors toute la plaque d’un coup, de la même manière que pour les catelles individuelles. Important: il arrive souvent qu’il reste un espace, mais pas assez grand pour les catelles dont on dispose.

La pince dédiée.
Utilisez une pince dédiée.

On peut alors couper les catelles en verre à la taille désirée avec une pince dédiée. Pour ce faire, on raie la catelle avec la lame incluse dans la pince.

La catelle est glissée dans la pince.
La rayure doit être perpendiculaire à la ligne de la pince.

Puis on glisse la catelle dans la pince de manière à ce que la rayure soit perpendiculaire à la ligne de la pince.

La catelle est coupée.
Bien serrer ensuite pour couper la catelle.

Bien serrer ensuite pour couper la catelle. A noter que la coupure est rarement droite, mais tant pis: la mosaïque doit rester un peu artisanale…

Préparation du mélange de pâte à jointoyer.
Préparer le mélange de pâte à jointoyer.

Lorsque toutes les catelles sont collées, laisser sécher au moins deux heures. Vérifier que tout est bien sec en essayant de les faire légèrement bouger. Si elles sont bien fixées, préparer le mélange de pâte à jointoyer. Il faut que ce dernier soit fluide, mais pas trop liquide. Mélanger délicatement la pâte, et laisser reposer cinq minutes. Mélanger à nouveau, puis laisser reposer une à deux heures, afin de faire disparaître les dernières bulles d’air. La pâte devient ainsi plus compacte et moins «sableuse», et donc plus homogène à étaler. A noter: le temps de repos dépend de la marque utilisée. Bon à savoir: la pâte de base est blanche. On peut tout à fait l’assortir à ses catelles ou en changer totalement la nuance en ajoutant dans la masse des colorants ou des pigments purs. Lorsque l’objet à décorer est grand, il est recommandé de protéger le sol avec une bâche en plastique pour éviter les éclaboussures. Les éventuelles taches peuvent être nettoyées à l’eau si l’on s’y prend de suite.

Utilisation du doigt pour boucher les trous.
N'hésitez pas à vous servir du doigt pour boucher les trous.

Répartir la pâte entre chaque catelle à l’aide de la spatule souple. Passer plusieurs fois la masse pour combler chaque trou. S’il en reste, on peut, pour une précision optimale, se servir d’un doigt pour les boucher – même si une partie des joints est déjà sèche. Attention: le reste de pâte doit être déposé en déchetterie!

Voyez aussi notre démonstration exclusive en vidéo:

Laisser sécher au moins cinq heures, selon l’épaisseur et la largeur des joints. Vérifier qu’ils soient secs en frottant du bout du doigt (toujours avec les gants!): la pâte doit se défaire en poussière. Si elle est repoussée et reste compacte, il faut encore la laisser sécher. Un joint à l’aspect mat sera de toute façon encore humide.

Polissage avec l'éponge légèrement humide.
Polir avec une éponge légèrement humide.

Lorsque le joint est presque sec, frotter avec un chiffon microfibres et enlever la fine couche de pâte subsistant sur les catelles. Polir avec une éponge légèrement humide. Laisser sécher. On peut protéger le travail avec une couche de vernis synthétique pour l’extérieur. Les joints étant poreux, cela leur évitera les taches de gras ou d’acidité, même en intérieur.

© Migros Magazine – Véronique Kipfer

Photographe: Loan Nguyen

Benutzer-Kommentare