4 avril 2016

Des savons faits maison

Créer ses propres savons, c’est passionnant… mais pas sans danger. Pour que leur fabrication reste un plaisir, Valérie Roth, technicienne en analyses biomédicales et enseignante à l’Ecole-club Migros de Fribourg, prodigue ses précieux conseils.

Bien protégée, 
Valérie Roth peut s’atteler à la préparation artisanale de savons.
Bien protégée, 
Valérie Roth peut s’atteler à la préparation artisanale de savons.
Temps de lecture 4 minutes

Faire ses propres savons n’est pas un jeu d’enfant. Le procédé exige en effet l’usage de soude caustique, un ingrédient qu’on achète en de rares endroits et uniquement sur présentation de sa carte d’identité, et qui est dangereux à manipuler, car il provoque de graves brûlures. Il s’agit donc de se protéger totalement et de travailler au calme et sans stress, souligne Valérie Roth, laborantine et enseignante à l’Ecole-club Migros de Fribourg.

Par ailleurs, l’essentiel du matériel – spatules, passoire, saladier et casserole – devra ensuite être destiné uniquement à la création de savons. Et le reste nettoyé en machine pour ôter les restes de savon frais. Enfin, le savon ne peut pas être utilisé immédiatement, mais exige un séchage de quatre à six semaines minimum.

Jouer avec les couleurs et les textures

Tout cela étant su et géré, la fabrication de savons est un vrai plaisir, selon la spécialiste. «On peut faire preuve de beaucoup de créativité et on est tenté de tout tester: argiles de différentes couleurs, fleurs séchées ou aromatiques, pigments minéraux, marc de café pour un effet gommage, etc. Cela vaut la peine de se lancer!»

Marche à suivre

1 Protéger le plan de travail, préparer le matériel sauf la soude caustique et laisser la fenêtre ouverte pour bien ventiler la pièce durant la création. Préparer une bassine d’eau froide.

2 Peser l’eau distillée. Placer le récipient dans la bassine d’eau froide.

Faire fondre les graisses, les beurres et les huiles.
Faire fondre les graisses, les beurres et les huiles.

3 Préparer les graisses, les beurres et les huiles en les pesant au gramme près et en les faisant fondre à feu doux.

Surveiller la température.
Surveiller la température.

4 Placer la casserole dans une bassine d’eau froide. Sortir la casserole de la bassine lorsque le mélange a atteint entre 33 et 35 °C.

5 S’équiper du matériel de protection. Peser avec précaution la soude caustique, en utilisant un cuillère pour bien doser. Les perles en trop doivent être jetées à la poubelle.

6 Verser doucement la soude dans le récipient d’eau qui se trouve dans la bassine, en mélangeant lentement jusqu’à dissolution complète. Attention, le mélange va produire des vapeurs, ne les respirez pas! Retirez le récipient quand le mélange atteint 33-35 °C.

Mélanger immédiatement au mixeur durant environ une minute.
Mélanger immédiatement au mixeur durant environ une minute.

7 Si la soude n’est pas entièrement dissoute, la verser à travers la passoire sur les huiles. Mélanger immédiatement au mixeur durant environ une minute.

la saponification a commencé.
la saponification a commencé.

8 Lorsque le mélange devient plus clair et opaque, la saponification a commencé.

ajouter la pâte d’argile, les huiles essentielles, pigments dissous, etc.
Ajouter la pâte d’argile, les huiles essentielles, pigments dissous, etc.

9 Dès que l’émulsion fait des traces épaisses, ajouter la pâte d’argile, les huiles essentielles, pigments dissous, etc. On peut faire deux pâtes de couleurs différentes, afin de créer des marbrures.

Couler rapidement dans le moule.
Couler rapidement dans le moule.

10 Continuer à mixer jusqu’à ce que le mélange ait la consistance d’une soupe de pommes de terre.

Couler rapidement dans le moule.

taper fortement le moule.
Taper fortement le moule.

11 Puis taper fortement ce dernier contre la table pour faire sortir les bulles d’air.

Recouvrir le savon de film alimentaire.
Recouvrir le savon de film alimentaire.

12 Recouvrir le savon de film alimentaire pour éviter la cendre de soude (dépôt à la surface). Ôter ses protections.

13 Emballer le savon dans des linges (attention, sa température va remonter à 100 °C avant de baisser!) et laisser reposer au moins 24 heures. Si le savon est trop mou, le laisser encore sécher quelques heures. C’est le moment où on peut encore travailler la masse en appliquant un tampon dessus, en lissant les éclats, etc.

14 Ranger le matériel et laver au lave-vaisselle ce qui peut encore être utilisé en cuisine.

Après 24 h ou plus, démouler et découper le savon.
Après 24 h ou plus, démouler et découper le savon.

15 Après 24 h ou plus, démouler et découper le savon. Le faire sécher sur une grille non métallique en le retournant de temps à autre, pendant au moins 4 à 6 semaines. Avant de l’utiliser, faire un test pH (ou tester du bout de la langue: si on ne ressent plus de picotement, le savon peut être utilisé).

© Migros Magazine - Véronique Kipfer

Photographe: Mathieu Rod

Benutzer-Kommentare