14 février 2018

Dix conseils pour bien gérer son frigo

Entre des semaines stressantes et un réfrigérateur surchargé, pas toujours facile de contrôler le stock et la fraîcheur des aliments. Muriel Jaquet, collaboratrice à la Société suisse de nutrition, vous explique à quoi faire particulièrement attention.

Illustration humoristique d'un frigo en chantier
Un frigo, c'est comme un chantier: ça se planifie!
Temps de lecture 4 minutes
Muriel Jaquet, collaboratrice à la Société suisse de nutrition.

Respecter au mieux la chaîne du froid

Lorsqu’on revient des courses, éviter de charger le frigo d’un coup avec une quantité d’aliments chauds. «L’idéal est d’acheter les denrées congelées à la fin des courses, puis de conserver les aliments au frais durant le transport. Ce n’est pas un problème en hiver, mais en été, je conseille de transporter les différents aliments dans un sac isotherme ou une glacière, puis de les mettre immédiatement au frigo, histoire de ne pas rompre la chaîne du froid.»

Prendre garde aux températures de stockage

Étant donné que chaque frigo possède des zones de température variables et que les aliments doivent être stockés à des températures différentes, il s’agit de ranger ces derniers en suivant des règles de répartition très précises. Ainsi, sur la clayette du haut, on placera le fromage, les aliments fumés et les restes. Au milieu, on mettra le lait et les produits laitiers. La clayette du bas accueillera poisson, viande et charcuterie. Dans le bac à légumes seront rangés les fruits et légumes supportant le froid, tandis que la porte est destinée au rangement des boissons, de la confiture, du beurre, des œufs ainsi que des sauces.

Ranger de manière réfléchie

Afin d’éviter le gaspillage alimentaire, la diététicienne recommande de ne pas entasser les aliments nouvellement achetés au-dessus de ceux qui sont déjà entamés et de ne pas repousser les restes au fond des clayettes. Au contraire: on place les aliments récents à l’arrière et on termine les autres avant de s’y attaquer!

Stocker fruits et légumes selon leur sensibilité au froid

Attention, certains fruits et légumes sont sensibles au froid. Il est donc conseillé de les conserver au frais, mais hors du réfrigérateur. Pour les fruits, il s’agit des agrumes (oranges, mandarines, pamplemousses, citrons), de certains fruits exotiques (bananes, ananas, papayes, mangues, goyaves, avocats, fruits de la passion) et des melons pas encore mûrs. Pour les légumes: les courges, les courgettes, les concombres, les tomates, les haricots, les aubergines et les poivrons. Les pommes de terre doivent elles aussi obligatoirement être conservées hors du frigo.

Choisir un emballage adéquat

Vous avez ouvert un emballage? Il est recommandé de conditionner ensuite l’aliment dans un bocal en verre, une boîte plastique, un sac de congélation ou un film alimentaire. Éviter les feuilles d’aluminium pour les aliments acides ou salés, afin d’empêcher une migration de l’aluminium dans l’aliment.

Emballer individuellement les aliments crus

Il ne faut par ailleurs pas mélanger les aliments dans un même emballage et prendre particulièrement soin de bien emballer individuellement les aliments destinés à être consommés crus ou non réchauffés. Cela permet d’éviter qu’il y ait un contact entre eux – et donc un risque de contamination – par exemple si du poulet touche de la salade ou du jambon.

Être prudent avec les dates de consommation

Il nous arrive à tous de dépasser de quelques jours la date limite de consommation («à consommer jusqu’au…»). Si cela n’a pas de lourdes conséquences pour les yogourts – dont on testera alors par la vue et l’odorat s’ils sont encore mangeables –, il faut être plus prudent lorsqu’il s’agit de viande fraîche, de charcuterie ou de poisson. À noter toutefois que beaucoup d’aliments frais sont désormais emballés sous vide. Du moment que l’emballage n’a pas été ouvert, il y a bien des chances que l’aliment soit encore consommable quelques jours de plus, à condition que l’aspect et l’odeur soient restés intacts et que ces aliments soient destinés à être cuits à cœur.

Garder un œil sur les produits surgelés

Il est parfois difficile de se rappeler la date à laquelle on a glissé nos surgelés dans le congélateur. «Du point de vue bactériologique, il n’y a pas de souci à les conserver longtemps si le congélateur a une température de –18 °C, souligne Muriel Jaquet. Mais un dessèchement et un rancissement apparaîtront au fil du temps. Le goût et la texture finissent par se dégrader. C’est notamment le cas des viandes grasses.» Il est conseillé d’étiqueter soigneusement les produits congelés «maison» avec le contenu et la date.

Observer une bonne hygiène

Il est évident qu’il s’agit aussi de garder une bonne hygiène dans son frigo: si quelque chose coule, il faut immédiatement le nettoyer. Le travail est facilité du fait que les clayettes sont généralement blanches ou transparentes et permettent ainsi de repérer aisément la saleté.

Contrôler régulièrement la température

Faire également attention à maintenir la température idéale du frigo et du congélateur en la contrôlant régulièrement: elle ne devrait pas dépasser 5 °C dans le compartiment principal du premier et ne devrait pas être supérieure à –18 °C dans le second. Dégivrer régulièrement les deux espaces si nécessaire.

Benutzer-Kommentare