19 juin 2017

Dix conseils pour organiser son mariage

Chronophage et exigeante, la préparation d’un mariage n’est pas aussi romantique qu’il y paraît. Afin de pouvoir préparer cette journée importante en toute quiétude, Natalia Serrano, officiante laïque et accompagnatrice en développement personnel, a réuni dix conseils ultra-pratiques.

Organiser un mariage peut être stressant...
Temps de lecture 4 minutes
Natalia Serrano, officiante laïque à Genève

Organiser son mariage, c’est une course qu’il faut mener non pas contre le temps, mais avec», remarque Natalia Serrano, officiante laïque à Genève et accompagnatrice en développement personnel. Projet à part entière, le mariage exige en effet une organisation sans faille et une préparation dans les moindres détails. «Cela coûte tellement cher que toujours davantage de gens désirent tout faire eux-mêmes, note la spécialiste. Mais le problème, c’est que c’est une entreprise extrêmement chronophage et pas toujours aussi motivante et romantique qu’il y paraît. Qui peut même vite devenir une vraie source de tension dans le couple…» Afin de préparer le grand jour en toute quiétude, puis en profiter pleinement, Natalia Serrano donne dix conseils aux futurs mariés – que ce soit pour une cérémonie laïque ou religieuse.

Anticiper les rendez-vous et réservations

Qu’ils soient romantiques, spectaculaires ou bien situés, les lieux de réception sont généralement pris d’assaut longtemps à l’avance. Il est donc nécessaire d’anticiper au maximum et de visiter celui qu’on désire, puis le réserver, au moins un an et demi, voire deux, à l’avance. Même topo pour les prises de contact et la réservation du traiteur et de l’officiant(e). Pour le reste – gâteau, faire-part, habits, etc. – l’idéal serait d’avoir tous les rendez-­vous fixés environ six mois avant. On enverra les faire-part trois mois à l’avance, en indiquant une date de réponse afin de pouvoir ensuite fixer les quantités avec le traiteur. La coiffure, les chaussures et le maquillage pourront être pris en compte le dernier mois.

Tenir à jour son calendrier

Entre tous les rendez-vous avec les prestataires, difficile de rester à jour sans un calendrier, qu’on achètera ou confectionnera soi-même un à deux ans à l’avance. Il est conseillé d’y inscrire systématiquement toutes les dates, au fur et à mesure qu’on les fixe: jour du mariage civil, visite des lieux de réception potentiels, dates d’essayage de la robe et du costume, rendez-vous chez le coiffeur et la maquilleuse, etc. Cela permet d’avoir une bonne vue d’ensemble des démarches effectuées… et d’éviter d’oublier un élément essentiel au bon déroulement du mariage.

Choisir le type de cérémonie

On peut préférer une cérémonie religieuse – payante et qui implique une préparation avec le prêtre ou le pasteur – ou alors laïque – qui demande également trois ou quatre rendez-­vous avec l’officiant(e) – est aussi payante, mais sans connotation religieuse. Cette dernière permet de créer une cérémonie «sur mesure» dans le choix des textes, les musiques, le lieu et le déroulement.

Fixer un budget

Avant de se lancer dans des projets fous, il est essentiel de prévoir un budget en déterminant ce qui est le plus important pour soi: la cérémonie? Le lieu de la réception? Les vêtements? Le traiteur? Les animations? Il est possible de s’adjoindre les services d’un(e) «wedding planner», assez coûteux, mais qui permettent ensuite de se décharger de toute responsabilité.

Prévoir une première liste des invités

Entre les diverses exigences familiales, les convenances, son budget et ses propres envies, la liste des invités peut être interminable ou très réduite… Il s’agit là aussi d’y réfléchir à l’avance, quitte à moduler ensuite en fonction des événements et de la somme finale dont on dispose.

Bien réfléchir au plan de table

Ah, le casse-tête du plan de table! Plutôt que de vouloir à tout prix favoriser la rencontre entre inconnus ce jour-là – ce qui risque de jeter un froid et peut gâcher une soirée –, il est préférable de regrouper des gens qui se connaissent et s’apprécient. On fera ainsi une table «famille», une autre «collègues de travail», une «enfants»… en s’adjoignant si possible les services d’une nounou, afin de permettre à chacun de passer un moment agréable et convivial. Bon à savoir: il existe dorénavant des programmes web gratuits, qui aident à l’élaboration du fameux plan.

Prendre un cours de danse

Pour changer de l’éternel slow d’ouverture du bal, pourquoi ne pas prendre un petit cours de danse et répéter une mini-chorégraphie sympa? Cela permettra aux mariés de s’amuser, et donnera une tout autre ambiance à la soirée! Conseils utiles: il vaut mieux s’exercer avec les chaussures et la robe, cela peut tout changer. Le jour J, s’éclipser un moment après la cérémonie pour répéter, histoire de ne pas se tromper lorsque vous serez au centre de l’attention!

Essayer et former ses chaussures

Le jour du mariage est une journée généralement très longue, durant laquelle on reste beaucoup debout. Or, il n’y a pas pire torture que de devoir danser et passer d’un invité à l’autre avec les pieds en compote. Pour éviter ce qui peut bien faire tourner votre journée au cauchemar, il est très fortement conseillé d’essayer et former vos chaussures avant le jour J.

Nommer un maître de cérémonie

Après la valse des obligations avant mariage, vient celle du jour J: il faut organiser le cortège, donner les décorations de voitures, placer les invités aux tables le soir, etc. Autant de responsabilités que les mariés doivent pouvoir déléguer. La solution: nommer à l’avance un(e) maître(sse) de cérémonie fiable, qui connaisse un peu tout le monde et soit capable de prendre en charge les multiples démarches durant la journée.

Le jour J, se détendre et profiter

Vous allez être les stars du jour, donc commencez la journée en toute quiétude! Faites-vous chouchouter lors de la séance de coiffage et de maquillage. Auparavant – même si, en principe, les mariés ne doivent pas se voir avant la cérémonie… –, n’hésitez pas à vous faire faire un petit massage en duo. Vous partirez ainsi à l’église détendus, et prêts à affronter une journée riche en fatigue et en émotions! 

Les sites de Natalia Serrano: www.ceremoniae.ch et www.energiesdevie.ch

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Entre l'amitié et l'amour les relations sont parfois plus complexes qu'elles en ont l'air. (photo: iStock)

Alors, vous le trouvez comment, mon amoureux?

Pour accueillir un nouvel amour, on range ses placards, on fait place neuve.

Et toi, as-tu déjà nettoyé tes placards?

les premiers temps de la vie d’un couple sont souvent un peu flous. Et pour cause, la relation n’a pas encore été clairement définie.

«Comment vois-tu les choses entre nous?»

illustration Tinder

Tinder: romantiques s'abstenir