22 août 2017

Une statue en bois suisse pour Gottlieb Duttweiler

L’Office fédéral de l’environnement a fait réaliser des sculptures en bois suisse de vingt personnalités de notre pays – dont le fondateur de Migros Gottlieb Duttweiler.

La statue en bois de Gottlieb Duttweiler, le fondateur de Migros, a été réalisée par Inigo Gheyselinck.
La statue en bois de Gottlieb Duttweiler, le fondateur de Migros, a été réalisée par Inigo Gheyselinck (photo: agence Rod).

Une statue réussie est avant tout une statue aisément identifiable. Ainsi quand l’artiste zurichois Inigo Gheyselinck a été invité à immortaliser Gottlieb Duttweiler, il s’est inspiré d’une photo bien connue du fondateur de Migros.

Gottlieb Duttweiler, fondateur de Migros, dans les années 1950 (photo: archives FCM).

Si le chapeau et le cigare sont indissociables du personnage, ces symboles sont à manipuler avec précaution: le cigare tire en effet les coins de la bouche vers le bas, conférant au visage une expression assez menaçante. «Une seule imprécision, et soudain le sympathique Duttweiler prend des allures de gangster patibulaire», glisse en riant Inigo Gheyselinck. Mais ce n’est pas le cas; le sculpteur de 36 ans est content du résultat qui a été dévoilé le 22 août 2017 dans le Parc Pré Vert de Rüschlikon (ZH).

Gottlieb Duttweiler compte parmi les vingt personnalités suisses de premier plan qu’Inigo Gheyselinck a sculptées dans le cadre de la campagne «Woodvetia» sur demande de l’Office fédéral de l’environnement. L’objectif est de sensibiliser le public à l’importance de la filière sylvicole et bois helvétique.

Le bois suisse subit la rude concurrence étrangère, nettement moins chère. Or, la bonne santé de l’économie forestière joue un rôle essentiel pour le pays: d’une part, ce secteur constitue un vivier d’emplois tout le long de la chaîne de valeur, de l’exploitation forestière à la menuiserie en passant par la scierie et la charpenterie; d’autre part, une forêt jeune et entretenue capte davantage de CO2, purifie et retient plus d’eau, ce qui en contrepartie, protège mieux contre les glissements de terrain.

C’est la raison pour laquelle les vingt statues «Woodvetia» sont toutes réalisées en bois suisse. Parmi les heureux élus, on trouve la femme de lettres Johanna Spyri (pin sylvestre de Maienfeld), le sauteur à ski Simon Ammann (épicéa de Toggenburg) et le pionnier des chemins de fer Alfred Escher (chêne pédonculé de Zurich). Le tronc doit provenir du lieu où la personne représentée a vécu et l’essence exprimer quelque chose sur elle. Ainsi, Gottlieb Duttweiler est sculpté dans du bois d’if provenant de l’Uetliberg, une montagne qui surplombe Zurich. L’expert en bois Christian Bider poursuit:

Le fondateur de Migros était une personnalité à part, tout comme l’if est une essence à part. De plus, ce bois est très dur et résistant.

Ces qualités caractérisent également Gottlieb Duttweiler, comme le reconnaît Karl Lüönd, journaliste et biographe du fondateur de l’enseigne: «Il était têtu, rusé et parfois intransigeant. En même temps, il savait s’y prendre avec les gens, car il aimait autrui.»

Inigo Gheyselinck a d’abord travaillé avec de l’argile (photo: agence Rod).

Riche de ces informations et des plusieurs photos, Inigo Gheyselinck a d’abord façonné un modèle en argile de la tête de Gottlieb Duttweiler. Au cours de cette phase préliminaire, cette matière possède un avantage décisif par rapport au bois: «On peut en ajouter et en retirer à loisir, ce qui n’est justement pas possible avec le bois. C’est un jeu de longue haleine: on tâtonne avant de trouver et d’accentuer les traits caractéristiques qui forgent réellement l’identité d’une personne.»

Le modèle est ensuite scanné en 3D (photo: agence Rod).

Une fois achevé, le modèle est scanné en 3D et affiné à nouveau de manière numérique. Pour le tronc, un homme a posé dans une posture et des vêtements semblables à ceux de Gottlieb Duttweiler et a été également scanné. C’est seulement à ce moment que le bois fait son entrée en scène: les données du scan en 3D sont saisies dans une fraiseuse CNC, qui enlève de la matière copeau après copeau au prix de centaines de mouvements. A elle seule, la tête de la statue a nécessité douze heures de travail.

Grâce aux données du scan, la fraiseuse CNC peut sculpter très précisément la tête du fondateur de Migros (photo: Roger Hofstetter/FCM).

Pour éviter les fissures, cette partie est constituée de plusieurs pièces collées. Contrairement au cigare, ici les irrégularités sont recherchées: «Le bois a une structure, des veines, des nervures qui lui donnent vie, fait savoir Inigo Gheyselinck. Chaque tronc est une pièce unique avec son histoire propre, sans laquelle les sculptures seraient interchangeables.»

Après le passage de la fraiseuse CNC, il faut de nouveau travailler manuellement. Dans son atelier de Turgi (AG), Inigo Gheyselinck met la dernière touche à son œuvre. Ensuite, il assemble la tête et le cigare, les colle et vernit la statue pour la protéger de l’usure du temps.

La statue une fois terminée (photo: agence Rod).

Le président de la Direction générale de Migros, Herbert Bolliger, est séduit par la figure du fondateur: «Il avait une vision à long terme. Il s’était rendu compte que la taille de son entreprise lui conférait une responsabilité vis-à-vis de la collectivité.» Puis de conclure: «Gottlieb Duttweiler a réussi à assumer cette responsabilité. Voilà ce qui le rend si spécial.»

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Gabby Novel en train de faire du hula hoop dans son studio

Le «hula hoop» mis en scène

David Charles alias MC Roger prend son envol comme sur la scène de l'humour suisse.

MC Roger, le génie de la parodie

Mischa Damev a étudié le piano à Bâle, Paris et Genève, avant de devenir chef d'orchestre et directeur artistique.

A vos agendas

Question mansucrite d'enfant

Pourquoi y a-t-il des monnaies différentes?

Informationen zum Author