28 septembre 2018

Écrire une lettre de motivation parfaite

Après avoir détaillé la semaine passée la création d’un bon curriculum vitæ, Arnaud Trépey, spécialiste en insertion professionnelle à Lausanne, explique en onze étapes comment rédiger la lettre de motivation qui l'accompagne.

lettre de motivation
Illustration: Amélie Buri.
Temps de lecture 4 minutes

On l’a dit la semaine dernière: il n’y a pas de bon curriculum vitæ sans lettre de motivation intéressante – et réciproquement. Les deux documents doivent être attrayants tout en se complétant harmonieusement, de manière que les recruteurs bénéficient d’un document de candidature complet. Arnaud Trépey, doyen pédagogique au centre de formation Futurplus, à Lausanne, indique ici comment mener à bien la seconde étape de la démarche: la lettre de motivation.
 

1. Adresser sa lettre à qui de droit

Il est nécessaire de se renseigner sur la personne à qui l’on doit adresser son courrier, puis d’en préciser le nom dans l’intitulé. On ne commence pas la lettre de motivation par un simple «bonjour!»… ni ne conclut par un abrupt «au revoir!» (si, si, cela s’est déjà vu!)

2. En limiter la longueur

Tout comme le curriculum vitæ, la lettre doit pouvoir se tenir sur une page maximum pour rester bien lisible.

3. Faire attention à la structure

La hiérarchisation des informations ainsi qu’une bonne structuration de la lettre sont importantes. On commence donc par une introduction qui explique pourquoi on contacte l’entreprise: «J’ai vu sur votre site/dans le journal que vous cherchez», etc. Il est ensuite essentiel d’expliquer sa motivation. Dans le second paragraphe, on met en avant ses expériences. Dans le troisième, on explique pourquoi l’entreprise devrait nous choisir, nous, plutôt qu’un(e) autre. Il est bon d’indiquer des qualités intrinsèques (à noter: il existe des testeurs de capacités et de motivation sur internet, qui permettent d’enrichir son lexique et de donner quelques pistes. Mais surtout ne pas les copier tels quels, car cela se remarquerait!) Le quatrième paragraphe permet de demander ensuite un éventuel entretien ou stage. Puis on termine par les salutations en utilisant la formulation d’usage.

4. Ne pas recopier un modèle

Attention aux modèles de lettres à disposition sur internet! Ils peuvent servir d’inspiration, mais ne doivent jamais être recopiés tels quels: les recruteurs les connaissent par cœur…

5. Personnaliser sa lettre

Ainsi, vous lui donnez toutes les chances d’attirer l’attention du recruteur: «Utilisez des termes passionnés, un lexique positif ainsi que des références à l’entreprise et à ses valeurs pour montrer votre intérêt, recommande Arnaud Trépey. Évitez les termes négatifs qui s’imprimeront plus facilement dans l’inconscient de la personne qui vous lit. Ne mentez surtout pas, cela serait très vite décelé.» Abstenez-vous également de faire rédiger la lettre par quelqu’un d’autre: elle doit vous ressembler et il faudra incarner votre texte lors d’un potentiel entretien.

6. Éviter les phrases trop longues

Les phrases trop longues affaiblissent l’impact du message qu’on désire transmettre.

7. Mettre en page et bien relire

Tout comme pour le CV, il est ensuite absolument indispensable de porter de l’attention à la mise en page. Pour un aspect propre et maîtrisé, justifier le texte. Puis relire attentivement le tout pour vérifier l’orthographe, la grammaire, les mots qui manquent, etc. et faire relire à trois personnes pour plus de sécurité. 

8. Envoyer aussi les annexes

Il est nécessaire d’envoyer automatiquement les annexes en sus du CV et de la lettre de motivation: cela évitera au recruteur de devoir vous les demander – et de glisser votre dossier tout en bas de la pile. Ajouter ainsi les bulletins scolaires, les rapports de stages positifs, etc., le tout imprimé sur une imprimante de qualité. 

9. Rédiger un mail sérieux (si nécessaire)

Si on envoie sa postulation par courrier électronique, comme c’est fréquemment le cas dorénavant, il est là aussi nécessaire de faire attention au moindre petit détail. Ainsi, il faut penser à se créer une adresse professionnelle sérieuse: c’est important, car elle servira de
référence et permettra d’assurer un suivi uniquement professionnel du courrier qu’on y reçoit. Pour accompagner son envoi, rédiger quelques lignes de présentation – qu’on peut reprendre de sa lettre de motivation: expliquer pourquoi on postule, ce qui nous motive et nos points forts. Écrire ensuite aux recruteurs qu’on les laisse découvrir notre dossier en pièce jointe et qu’on attend des nouvelles. Bien entendu, conclure avec les salutations d’usage.

10. Bien vérifier l’adressage

Que ce soit par e-mail ou par poste, bien vérifier les adresses. Il est clairement éliminatoire d’indiquer les coordonnées d’une autre entreprise.

11. Assurer un suivi efficace

Tenez à jour un calendrier de vos postulations et relancez les recruteurs s’il n’y a pas eu de nouvelles. Ils le prennent généralement bien, tant que cela ne tourne pas au harcèlement, car cela souligne votre intérêt. Accusez réception de tout mail reçu. En cas de réponse négative, ne pas
hésiter à en demander la raison. Les réponses obtenues s’avèrent souvent utiles pour les prochaines lettres.

Benutzer-Kommentare