28 juillet 2017

Etes-vous un bon Suisse?

L'éditorial de Pierre Wuthrich, rédacteur en chef adjoint de «Migros Magazine».

Pierre Wuthrich
Pierre Wuthrich.

Cet été, la commune argovienne de Buchs a beaucoup fait parler d’elle, suite à la décision de la commission des naturalisations de refuser le passeport rouge à croix blanche à Funda Yilmaz. Cette Turque de 25 ans, née en Suisse, parlant couramment le dialecte alémanique et travaillant dans un bureau d’ingénieur, a apparemment commis deux erreurs aux yeux des autorités. Devant nommer un sport traditionnel suisse, la candidate a choisi de citer le ski. Puis, elle a indiqué faire ses courses à Migros. Allez savoir pourquoi, les Argoviens ont tiqué. Descendre tout schuss une montagne enneigée n’est visiblement pas dans leurs habitudes. Le hornuss oui. Pourtant cette discipline ne peut être élevée au rang de sport national. Demandez à un Genevois ou un Chaux-de-Fonnier ce qu’il en pense… Quant aux commerces, la «bonne» réponse était les magasins du village plutôt que les grandes surfaces.

Difficile de faire plus absurde, non? A Buchs pourtant, la réalité a rejoint la fiction des Faiseurs de Suisses… D’abord incrédule face à ce mauvais film, Funda Yilmaz a décidé de réagir et va faire recours. J’espère vivement que son histoire se terminera par un bel happy end.

Personnellement, je ne sais pas ce qu’être un bon Suisse veut dire. Faut-il savoir jouer du cor des Alpes ou être capable de lancer une lourde pierre le plus loin possible dans un champ pour oser prétendre devenir helvète? Je ne le pense pas. Faire preuve de bon sens est par contre à mes yeux un minimum qui devrait être exigé de quiconque. Car cette Suisse étriquée vivant dans un passé souvent fantasmé, je ne l’aime pas.

A propos de passé, notre journaliste Laurent Nicolet a concocté un quiz portant sur la belle et grande histoire de notre pays à l’occasion du 1er Août (dès la page 10). Je vous invite tous – les Suisses plus encore – à faire le test. Serez-vous incollable sur ce qui s’est passé au bord du lac des Quatre-Cantons un jour d’été il y a plus de sept cents ans, sur la création de la Suisse moderne dans la Ville fédérale ou sur la petite Heidi? Si oui, vous serez alors – peut-être – un bon Suisse. A mes yeux, vous serez surtout un être cultivé. Et cela vaut tous les passeports.

Pierre Wuthrich, rédacteur en chef adjoint de «Migros Magazine».

Benutzer-Kommentare

Plus sur ce thème