27 juin 2018

En voyage, gare aux maladies transmissibles

Vous partez en vacances? Bonne nouvelle! Mais pour ne pas gâcher votre séjour, soyez prudent. Une multitude de maladies peuvent être transmises par les animaux, la nourriture ou l’homme.

Moustique en train de piquer
Les moustiques peuvent être porteurs de nombreuses maladies (photo Getty Images).
Temps de lecture 3 minutes
Article publié en collaboration avec Medbase. Jean-Philippe Roncin est médecin de famille praticien au centre médical Medbase Cornavin (GE).

La liste des maladies que l’on risque de contracter en voyage est longue, surtout dans les pays tropicaux. Il existe trois principales voies de transmission: animale, humaine et par l’eau et les aliments.

La transmission animale

Saviez-vous que le moustique est l’animal le plus meurtrier de la planète? Il est en effet vecteur de nombreuses maladies telles que chikungunya, fièvre Zika, dengue, encéphalite japonaise, fièvre hémorragique aiguë, fièvre jaune, ou malaria (paludisme).

La principale précaution à prendre est de se protéger des piqûres: porter des vêtements longs et amples, utiliser régulièrement un produit répulsif ou encore dormir dans une pièce équipée de moustiquaires.

Mais les moustiques ne sont pas les seuls animaux vecteurs de maladies. La rage, par exemple, potentiellement mortelle, est transmise via la salive d’un animal infecté (chien, chat, renard…) à la suite d’une morsure, d’une griffure ou du léchage d’une plaie.

La transmission humaine

Il existe plus d’une vingtaine de maladies infectieuses qui peuvent être transmises par voie sexuelle. Les plus courantes sont la chlamydia, la blennorragie, la syphilis, le HPV, le VIH, l’herpès ou le Zika. La contamination peut se faire lors d’un seul rapport (anal, vaginal ou buccal) et dans n’importe quelle région du monde.

D’où l’importance de se protéger lors des rapports sexuels, aussi en voyage. Pensez à emporter des préservatifs masculins ou féminins de bonne qualité et en quantité suffisante, à utiliser systématiquement, également lors d’un rapport oral.

La transmission par l’eau et les aliments

Cette voie de contamination est la cause de nombreuses maladies, parmi lesquelles la fièvre typhoïde, l’hépatite A, la poliomyélite, le choléra ou encore la turista (diarrhée) qui concerne près d’un voyageur sur deux. Pour se prémunir contre ces maladies, il est important de respecter des règles simples d’hygiène alimentaire:

  • ne mangez pas d’aliments crus, épluchez, lavez et cuisez les fruits et légumes que vous consommez
  • buvez de l’eau en bouteille ou de l’eau bouillie, filtrée ou désinfectée chimiquement avec un produit adapté
  • évitez les glaçons
  • lavez-vous bien les mains avant de manger ou de préparer un repas.

La transmission par l’eau de baignade et les animaux aquatiques

Que ce soit en eau de mer ou en eau douce, il existe des dangers dans la faune et la flore aquatique (oursins, méduses, poissons venimeux, coraux et autres). Le risque parasitaire ou viral est également élevé dans les eaux chaudes ou stagnantes (amibiase, bilharziose). En cas de baignade, évitez d’avaler l’eau, et lavez-vous soigneusement avec du savon après.

Soyez prévenant

Il existe des vaccins efficaces contre certaines de ces maladies. Avant votre départ, il est important de consulter un médecin qui pourra vous prescrire des médicaments ou des vaccins selon la zone où vous vous rendez. Prévoyez aussi une trousse à pharmacie de base (traitement contre la diarrhée, solution de réhydratation orale, paracétamol, désinfectant, thermomètre).

Benutzer-Kommentare