22 janvier 2018

De Zurich à Singapour

Lucie, 11 ans, a quitté Zurich pour Singapour avec sa famille en novembre 2015. Elle est enchantée de l’aventure et se verrait bien y rester encore quelque temps.

Lucie
Lucie s'est vite habituée à sa nouvelle vie.

A l'étranger

De père français et de mère romande, Lucie et son petit frère vivaient à Zurich depuis leur naissance quand, fin novembre 2015, leurs parents ont décidé de partir à Singapour. «Nous savions que le travail de mon époux le mènerait un jour à l’étranger», explique Nadine Bagnoud Asté, la maman.

Point d’inquiétude pour Lucie, 9 ans à l’époque, à l’idée de se rendre à l’autre bout du monde: «J’étais très excitée, même si j’avais un peu peur que mes amis me manquent. J’étais décidée à profiter de l’aventure.» Deux ans plus tard, elle est enchantée par l’expérience et n’a guère envie de quitter l’Asie. «Je me suis bien adaptée à ma vie ici!» D’ailleurs, la famille envisage de prolonger le séjour, qui ne devait durer au départ que deux ans et demi.

Lucie se rend rarement au centre-ville, où il y a tous les buildings.

«La première chose qui m’a frappée, en sortant de l’avion à Singapour, c’est la chaleur! Et l’humidité… Mais je me suis vite habituée. Même si parfois la neige me manque. L’avantage, avec ce climat, c’est que je peux aller à la piscine tous les jours, surtout qu’on en a une à l’école. J’adore la natation, c’est mon sport préféré! Ici, je vais à l’école suisse, comme ça, quand on rentrera, je pourrai continuer le même programme.»

Lucie adore nager!

«Depuis qu’on habite en Asie, on a aussi eu l’occasion de visiter les pays voisins, comme la Malaisie et le Cambodge. On est aussi allés en Australie, où on a vu plein d’animaux qu’on n’a pas en Suisse, comme les kangourous ou les koalas. Et à Singapour, comme c’est un mélange de plusieurs cultures, j’ai pu découvrir plein de nourritures différentes.» 

Lucie a visité d'autres pays, comme ici la Malaisie.

«Nous, on habite près de la jungle, on croise des singes, des lézards et parfois des serpents. Du coup, quand on joue au ballon et qu’il roule vers les arbres, il vaut mieux ne pas aller le chercher… J’ai déjà vu un cobra et je n’aimerais pas en trouver un dans ma chambre!»

Dans la jungle, on trouve des varans.

Benutzer-Kommentare

Articles liés

préadolescence

Le passage délicat de l'enfance à l'adolescence

Léandre a réuni tous les ingrédients nécessaires à l'expérience.

Le phénomène de l'osmose

Informationen zum Author

calcul romain

C'est fou cette méthode de calcul!

Charlotte, 6 ans

Ils dorment comment les oiseaux?