7 août 2017

Escapade barcelonaise

Micarna, l’entreprise de la M-Industrie spécialisée dans les produits carnés, envoie certains de ses collaborateurs dans de grandes villes européennes pour y découvrir les spécialités et tendances culinaires. C’est dans ce cadre que Thierry Despont et quelques-uns de ses collègues se sont rendus à Barcelone.

Barcelone
Thierry Despont (2e depuis la gauche) et son équipe ont sillonné Barcelone à la découverte des spécialités de la péninsule Ibérique.

On se faufile à travers les stands de légumes et les étals de poisson. Les fruits forment des tours impressionnantes, les pièces de viande suspendues mettent l’eau à la bouche et, au milieu, diverses confiseries enrobées de chocolat font de l’œil aux becs sucrés. Nous sommes à La Boqueria, la halle de marché la plus célèbre de Barcelone, située sur l’emblématique avenue de La Rambla. Tous les sens sont en éveil face à l’incroyable diversité des aliments proposés.

Les touristes apprécient particulièrement l’ambiance qui y règne, avec ses couleurs et ses parfums inconnus. C’est justement cette grande variété qui a attiré ici six collaborateurs de Micarna lors de leur séjour barcelonais, placé sous le signe des découvertes culinaires.

En quête de nouveautés, ces professionnels sont bien décidés à regarder plus loin que le bout de leur assiette. Tous participent au programme Innoweeks lancé par l’entreprise de la M-Industrie spécialisée dans la transformation de la viande.

Celui-ci consiste à envoyer des collaborateurs dans différentes métropoles d’Europe pour y étudier les nombreux aspects de la gastronomie locale, l’assortiment des supermarchés ainsi que l’offre des halles de marché, et repérer les denrées, tendances, concepts et emballages inconnus. Ils se sont ainsi déjà rendus à Paris, Londres, Berlin et Copenhague.

«Il s’agit de revenir avec des idées qui peuvent déboucher sur des projets concrets», indique Roland Pfister, responsable de la communication chez Micarna.

Cent sortes de jambon différentes

Le but de ces escapades urbaines est donc bien professionnel, comme en témoigne le rythme adopté durant cette semaine passée en terre catalane. En effet, les journées débutent à 7 heures. Après avoir défini le programme du jour, les collaborateurs partent vers 8 heures arpenter les rues de la métropole espagnole. Certes immanquable, La Boqueria n’est de loin pas le seul endroit à valoir le détour. Le groupe est emmené par Thierry Despont, chef Développement produits volaille chez Micarna à Courtepin (FR).

Avec ses produits de la mer et de la terre, le Mercado de Santa Caterina constitue une halte incontournable.

«Je suis venu une fois à Barcelone il y a vingt ans, donc on ne peut pas dire que je connaisse la ville», explique-t-il. L’immense choix en matière de jambon le laisse rêveur: «On dénombre ici une centaine de sortes, de qualité très variable. L’assortiment est extrêmement vaste non seulement dans les halles de marché, mais aussi au supermarché.»

Sur les petits marchés de la ville, on échange avec les commerçants et on goûte, des poissons locaux jusqu’à la très célèbre crème catalane. «On mange vraiment beaucoup», s’amuse Thierry Despont.

Rien de tel que de passer soi-même derrière les fourneaux pour découvrir l’art de transformer un produit.

Les collaborateurs de Micarna découvrent également la gastronomie espagnole derrière les fourneaux: lors d’un cours de cuisine organisé, ils transforment les denrées acquises en délicieuses spécialités comme du gaspacho ou de la paella au poisson.

Un résultat tenu secret

Si ces journées sont riches en dégustations, elles visent aussi à obtenir un aperçu des tendances en termes de production et de développement des denrées. «Nous allons par exemple visiter l’exposition ‹Free from food›, dédiée au développement d’aliments sans gluten, sans allergène ou sans conservateurs, explique Thierry Despont. Nous devons recueillir le plus d’informations possible et découvrir toutes sortes de spécialités, même celles qui ne relèvent pas de notre domaine d’activité.»

De retour en Suisse, les idées qui ont germé font l’objet de discussions, et des propositions sont élaborées à l’attention de la direction. «Evidemment, les recommandations résultant de notre séjour sont tenues secrètes pour l’instant», glisse Thierry Despont.

Paris, Londres, Berlin: les autres escapades gourmandes de Micarna

Benutzer-Kommentare