5 septembre 2019

Moiry: entre splendeur et intemporalité

Le barrage et le lac au fond du val d’Anniviers, d’un accès facile, offre une palette d’émotions particulièrement variées. Entre contemplation, adrénaline et retour aux premières heures du monde.

Vertigineux: le barrage mesure 148 mètres et est le cinquième plus haut de Suisse romande (photo: Valais Wallis Promotion).
Vertigineux: le barrage mesure 148 mètres et est le cinquième plus haut de Suisse romande (photo: Valais Wallis Promotion).

Une symphonie de couleurs entre lac et glacier

C’est l’une des nombreuses facilités qu’offre le site du barrage de Moiry, au-dessus de Grimentz dans le val d’Anniviers: la possibilité d’atteindre le bout du lac de retenue en car postal. Autant dire au bord du glacier du même nom et de ses étangs de décantation, à cinq minutes de marche. La promesse d’une symphonie de couleurs chaque jour renouvelée avec, en point d’orgue, l’eau d’une couleur turquoise particulièrement saisissante. Le retour pourra se faire à pied par l’autre rive. Rien n’empêche bien sûr d’effectuer à pinces le tour complet du lac, en deux petites heures, plus si affinités contemplatives. Près du barrage, construit entre 1954 et 1958 et qui est le cinquième plus haut de Suisse romande avec ses 148 mètres, le restaurant et gîte du lac de Moiry calera les appétits les plus féroces. Croûtes au fromage diverses, saucisse d’Anniviers cuite au marc de dôle, grillades sur ardoise, tarte abricots-romarin, parfait glacé au génépi de Moiry… bref, de quoi faire barrage à toutes les morosités.

Pour les plus téméraires

Ceux que la contemplation pure et simple des paysages sublimes ne rassasierait pas encore pourront toujours tester une via ferrata, sur la rive droite de la Gougra, au même niveau que le mur du barrage. D’une longueur de câble de 410 m pour un dénivelé de 230 m, cette voie offre à sa sortie une vue inégalable sur le lac. Pour ceux qui n’auraient toujours pas leur content d’adrénaline et de sueurs froides, des variantes plus ou moins corsées sont proposées, incluant surplomb, tyrolienne, filet suspendu, pont de singe.

Il vaut la peine de prendre de la hauteur, car le panorama est époustouflant depuis la cabane de Moiry (photo: Valais Wallis Promotion).

Les fondus de marche pourront aussi, depuis le bout du lac à 2300 m, entreprendre la montée vers la cabane de Moiry, à 2800 m. Une ascension qui peut s’effectuer là aussi en moins de deux heures, en suivant d’abord la moraine, puis en se coltinant des zigzags assez pentus, mais sans difficultés particulières, entre les rochers. Vision colossale alors sur le lac, le vallon et le glacier. Pour preuve, la section Montreux du Club alpin suisse qui construisit la première cabane en 1914 avait jugé l’emplacement idéal «au centre d’un hémicycle imposant de glaciers resplendissants et de pics sourcilleux».

Un morceau d’Afrique

Après Le Cervin est-il africain? , le géologue Michel Marthaler vient de publier Moiry: de l’Europe à l’Afrique . L’endroit représente en effet un intérêt géologique certain. Ses roches renvoient à une très vieille histoire: la fracturation de la Pangée, le continent unique, la dérive des plaques continentales qui s’est ensuivie, puis le rapprochement que la tectonique a effectué au fil des millénaires entre les plaques européenne et africaine. Moiry est ainsi l’un des sites alpins qui témoignent de ces phénomènes, avec des roches aussi bien d’origine africaine qu’européenne ou encore océanique, issues de l’ancien océan Thétis. Mieux que le grand bond en avant: le grand bond en arrière de 270 millions d’années.

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Tout comme Roger Federer, Emil fait l'unanimité et est apprécié aussi bien des Alémaniques que des Romands (photo: DR).

Les 27 raisons d’aimer les Alémaniques

Informationen zum Author

Directeur des restaurants du Gurten, Patrick Vogel aime aller au contact des clients et aider ses collaborateurs au service.

Là-haut sur la colline bernoise...

Aussi instructif qu'agréable, le sentier "Nature en ville" est jalonné de onze postes didactiques.

Neuchâtel de haut en bas

Après avoir récolté les champignons, on peut commencer à les préparer avec des outils adéquats déjà sur place. (Photo: Jorma Müller)

Un trésor en forêt