20 avril 2017

Etre payé(e) pour pédaler? Riche idée!

La chronique de Leïla Rölli.

Et si vous passiez un accord sportif avec votre boîte? Sortie en février dernier, By Cycling est une application qui propose aux entreprises de rémunérer les employé(e)s qui se rendent au travail à vélo. Un pari étonnant où tout le monde est gagnant: les cyclistes, les patrons... et la planète!

Selon Jose Diaz, le co-fondateur et CEO de By Cycling, la start-up qui a développé l’app, un employé qui pratique une activité physique régulière est globalement plus productif et moins souvent absent que ses collègues qui boudent le sport. Et pour ces raisons, de nombreuses entreprises sont prêtes à investir dans les fessiers de leurs collaborateurs... on parle bien de muscles, vous l’aurez compris.

Comment ça marche? Une fois l’application téléchargée et les paramètres enregistrés, l’utilisateur est suivi via le GPS de son smartphone. Un algorithme calcule sa vitesse en permanence et identifie lorsque celle-ci correspond à un déplacement à vélo. Dans ce cas de figure, les kilomètres sont comptabilisés et, chaque mois, la distance totale est convertie en espèces.

Pas de quoi mettre la firme sur la paille, puisque les tarifs suggérés par By Cycling tournent autour des 30 centimes au kilomètre, mais le pendulaire à bicyclette qui roule ses 10 km quotidiens aura de quoi s’offrir un bon resto... protéines et légumes verts conseillés pour ne pas ruiner ses efforts au pédalier!

Pour pimenter le jeu, personnes et départements peuvent être mis en concurrence. Une manière ludique de favoriser la cohésion sociale et d’encourager les participants à se dépasser... dans tous les sens du terme.

Vous vous en êtes sûrement doutés, cette entreprise, pourtant espagnole, est basée aux Pays-Bas, où les cyclistes sont rois et la topographie clémente avec les mollets. Pas sûr que le concept prenne dans nos villes à fort dénivelé, mais Genève, Yverdon ou Bâle auraient tout à y gagner!

Benutzer-Kommentare