24 mars 2018

Félix Bergeron, le batteur d'Aliose

Le musicien lausannois partage sa vie entre le canton de Vaud, où il enseigne dans trois écoles de musique, et Paris, où il joue avec Aliose, le duo qui monte.

Félix Bergeron
Félix Bergeron se produit sous le nom de IYNNU, son projet solo expérimental, et multiplie les collaborations. (Photos: Jeremy Bierer)
Temps de lecture 2 minutes

La vie rythmée à la baguette

Félix Bergeron vit sa vie crescendo. À 31 ans, ce Québécois d’origine devenu «Lausannois de Lausanne» tape sur ses fûts entre la capitale vaudoise et Paris.

S’il battait déjà la mesure minot à la Fête du Bois, devenir musicien professionnel n’a rien eu d’une balade facile. «J’ai pris des cours à l’EJMA, (École de jazz et de musique actuelle) puis j’ai joué en autodidacte. Lorsque j’ai débarqué en section professionnelle, je pensais être un cador. J’ai dû bosser dur. Je ne me considère pas comme un virtuose. Mais j’ai développé d’autres aspects.»

Une musicalité propre, des emprunts à la musique électronique, mais aussi une belle capacité à l’improvisation. Il enseigne cet art à la Haute École de musique (HEMU) à des musiciens classiques dont ce n’est pas trop l’ADN. À titre personnel, les tâches d’enseignement lui évitent de répondre à l’éternelle question: «Ah oui, tu joues de la batterie. Et sinon, c’est quoi ton vrai métier?»

Un bon pédagogue, dit-il, doit lui-même être un musicien actif et donc jouer sur scène. Il se produit sous le nom de IYNNU, son projet solo expérimental, et multiplie les collaborations: Transistor Girl, The Two, Elynn the Green entre autres. Et Aliose, bien sûr. Il a rejoint cette formation actuellement en train de percer lors d’une tournée au Népal, alors qu’il était en 3e année de bachelor et leur «batteur d’embuscade».

Une journée avec Félix Bergeron

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Ivan Larson Ndengue

Ivan Larson Ndengue, l’ambassadeur de la danse urbaine

Myriam Kridi

Myriam Kridi, la tête et le coeur du Festival de la Cité

Adriano Koch

Adriano Koch, le pianiste qui jongle entre jazz et électro

Éric-Emmanuel Schmitt

Éric-Emmanuel Schmitt: sa quête de spiritualité à travers Chopin