9 novembre 2017

Détrempe-toi, on s’amuse!

Un bel après-midi à la piscine pour Fred Valet, vraiment?

Fred Valet
Fred Valet, journaliste, auteur et chroniqueur.
Temps de lecture 2 minutes

Oui, on est bientôt dans l’eau. Bien sûr que j’ai encore oublié le cadenas pour le casier. Si le vol ne paie pas, la sécurité coûte. Enlève ton bonnet. Change-toi ici. Avec les enfants. Moi? Là. Chez les papas. Stop! Un pas de plus et les pieds doivent être nus, mais les corps habillés. Oui, c’est compliqué. Donne-moi tes chaussures. Donne-moi la main. La douche est obligatoire. Les sandales en plastique interdites. (L’hygiène, c’est pour autrui.) Attends, mon maillot est trop long. Sur papa, la décence doit se fracasser contre le haut des rotules. Je t’expliquerai pourquoi l’indécence a un sexe quand tu auras les jambes de Kate Moss. Non, ton linge, c’est sur le petit rebord. Oui, on est bientôt dans l’eau.
Souris, on est là pour s’amuser.

Le Monsieur te demande de ne pas courir. Le Monsieur te demande de ne pas crier. Le Monsieur te demande de t’attacher les cheveux. Le Monsieur ne dit pas au garçon d’attacher ses cheveux parce que le garçon est un garçon.

Le Monsieur te demande de ne rien demander.

Le Monsieur, c’est celui qui surveille les nageurs. (S’il a du ventre, c’est qu’il surveille plus volontiers qu’il nage.) Ne cours pas. Ne crie pas. Attache tes cheveux.

Parle moins fort. Joue moins fort. Vis moins fort.

Et range ta balle. On se contentera de se jeter des regards entendus.

On n’est pas tout seul, tu sais. Eux? Oui, probablement qu’ils le sont. (Tes cheveux se sont détachés.) Saute, je te rattrape! (Promis, Monsieur, elle ne sautera plus). Grimpe sur mes épaules! (Promis, Monsieur, elle ne grimpera plus sur mes épaules.) Eclabousse-moi! (Promis, Monsieur, elle ne m’éclaboussera plus.) Nage jusqu’à moi! (Promis, Monsieur, elle ne nagera plus dans cet espace vide, mais réservé aux écoles qui ne viendront jamais.) Attends, je te lance! (Promis, Monsieur, je ne la lancerai plus.) Oui, tu peux prendre la planche. (Promis, Monsieur, elle ne prendra plus la planche.) Fais la planche, amour, mais rattache tes cheveux.

Le plongeoir? Tu es trop petite. La pataugeoire? Tu es trop grande. Te filmer quand tu nages? Désolé, les téléphones et le libre arbitre sont sommés de rester au sec. Quand tu auras retrouvé le sourire (et moi mon cadenas), je te raconterai pourquoi c’est impossible de nager peinard dans le petit bassin d’une piscine lausannoise sans toucher invariablement le fond du grand bain de l’époque.

Benutzer-Kommentare

Plus sur ce thème

fred valet
Fred Valet
1

Pères dans la mer(de)?

La chronique de Fred Valet.

Informationen zum Author

Fred Valet

Articles liés

une carte de jeux.

Le clitoris ou le droit de jouir

Steve Gaspoz

Après la fin, le renouveau

fred valet

Un père et manque(s)

Informationen zum Author

Le Château de l’Aile, au borde du lac, à Vevey

Vevey, du boom industriel à la vocation culturelle