12 août 2013

Frère Emmanuel, moine cistercien, aventurier de la vie intérieure

Les journées de Frère Emmanuel, moine cistercien à l’abbaye d’Hauterive (FR), sont réglées par la succession des offices. Un choix d’existence mûrement réfléchi.

Des moines cisterciens marchent en colonne dans l'abbaye d'Hauterive (FR).
Selon Frère Emmanuel, entré à l'abbaye d'Hauterive (FR) en 2007, la vie monastique est très mal connue aujourd'hui.
Temps de lecture 4 minutes

«Cette vie très structurée forme l’intériorité, change le regard que vous portez sur la vie, les gens. Voilà l’aventure que l’on peut vivre ici: un changement intérieur.»Originaire de Malters (LU), Frère Emmanuel est entré à l’abbaye d’Hauterive en 2007. Après un apprentissage de commerce puis deux ans passés comme garde suisse au Vatican.

A Hauterive, (découvrir l'abbaye dans une vidéo de swissview) il a senti assez vite que c’était «le lieu où Dieu l’appelait à vivre». Un engagement de six mois d’abord – le postulat – puis le noviciat – une année et demie – suivi des vœux temporaires – «où l’on promet pour trois ans de se fixer en ce lieu et où l’on prononce les vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance». Les vœux perpétuels enfin, prononcés par Frère Emmanuel il y a trois mois seulement: «On se lie alors pour la vie à cette communauté, à cet endroit: mieux vaut bien réfléchir avant.»

Sa famille a été surprise d’un tel choix, «surtout parce que la vie monastique est très mal connue aujourd’hui». Une vie, assure-t-il, «qu’on ne peut pas connaître sans l’avoir vécue, une expérience qui se laisse difficilement expliquer».

4h15: Vigiles

«C’est la première prière, qui dure environ une heure. C’est tôt évidemment, mais une fois qu’on a attrapé le rythme, ce n’est plus si difficile. Mais ce n’est pas donné à tout le monde!»

Des moines rendant grâce à Dieu par des psaumes de louanges.
Les moines rendent grâce à Dieu par des psaumes de louanges.

6h30: Laudes

«Après une pause, où certains se sont recouchés et d’autres en ont profité pour lire, prier ou étudier. Puis c’est la messe de 7 heures, suivie du petit-déjeuner et de la «lectio divina», une lecture personnelle de la Bible qui dure une demi-heure.»


9h15: Tierce

«Prière qui dure jusqu’à 9 h 30. Chacun ensuite se consacre au travail qui lui est assigné: hôtellerie, magasin, artisanat, agriculture et travaux ménagers. J’emploie actuellement ce temps à étudier dans le cadre d’un cours de trois ans sur la vie monastique que je suis à Rome.»


L'abbaye d'Hauterive (FR)
Abbaye d'Hauterive (FR): la beauté du lieu où vivent les moines a son importance, «car après tout Dieu est la Beauté.»

11h50: Sexte

11 h 50. Suivie du dîner à 12 h 15. «Les cisterciens vivent selon la règle de saint Benoît dont la spécificité est la stabilité qui permet de s’enraciner dans une communauté et un lieu choisis. D’où l’importance des relations fraternelles, mais aussi de la beauté du lieu, car après tout Dieu est la Beauté.»


Frère Emmanuel cueille des fleurs dans le jardin.
Frère Emmanuel confectionne des bouquets avec les fleurs des jardins pour décorer les autels ainsi que le réfectoire.

13h50: None

«L’après-midi, je travaille pour le magasin où nous vendons nos produits: crèmes, confitures, pains, tisanes, biscuits, etc. Je m’occupe aussi un peu de comptabilité et je confectionne des bouquets avec les fleurs de nos jardins pour décorer les autels ainsi que le réfectoire.»


L'intérieur de la chapelle de l'abbaye d'Hauterive.
Frère Emmanuel: «Notre vocation, c’est de prier et de chanter. »

17h30: Vêpres

«Moine, ce n’est pas un métier, c’est une vocation, au service de laquelle nous consacrons toute notre vie. Et notre vocation, c’est de prier et de chanter. Le plus difficile pour moi, c’est l’aspect communautaire, s’intégrer dans une communauté qui existait déjà, s’y soumettre.»


Un habit monastique suspendu à un porte-habit pour symboliser la récréation que s'accordent les moines en fin de journée.
En fin de journée, les moines se retrouvent pour partager librement.

19h: Récréation

«Après le souper, vers 7 heures, nous nous retrouvons tous ensemble pour une promenade quand le temps le permet. Comme souvent nous travaillons seuls, qu’en plus nous gardons un esprit de silence, il faut un moment où l’on puisse tous se rencontrer pour partager librement.»


Un moine tirant la corde pour sonner la cloche.
Frère Emmanuel sonne la cloche annonçant les complies.

19h50 : Complies

«C’est mon tour de sonner la cloche. Les complies durent jusqu’à 20 h 15. La journée est terminée, après une dernière prière devant l’autel de la Vierge – le «Salve Regina». Je me couche généralement vers 21 heures.»


Prieur de l'abbaye d'Hauterive, le père Henri-Marie Couette s'exprime au sujet de l'importance de l'eau pour les cisterciens, dans une émission de La Télé. (Source: Youtube)

Photographe: François Wavre / Rezo

Benutzer-Kommentare