21 septembre 2018

Hélia Aluai, une créatrice sur tous supports

Papier, mais aussi papier mâché, tissu ou encore sable: toute matière est bonne à utiliser pour l’illustratrice lausannoise Hélia Aluai, qui en fait naître histoires et personnages.

Hélia Aluai
Hélia Aluai jongle entre illustrations, sculptures en papier mâché et gigantesques créations en tissu. 

Aventures de sable


Les délicats personnages dessinés par Hélia Aluai arborent tous un air pensif, voire franchement mélancolique. «C’est sans doute dû au fait que je suis Portugaise, remarque cette dernière en riant. Les Portugais soupirent beaucoup… Ce n’est pas par hasard qu’on chante le fado!» 


Établie à Lausanne depuis quatre ans, cette artiste multifacette jongle entre illustrations – majoritairement à l’encre de Chine, à laquelle elle ajoute parfois quelques touches de couleur-, sculptures en papier mâché – «elles me donnent beaucoup de liberté car je peux les coloriser sur ordinateur ou directement sur la matière, ou alors simplement conserver leur aspect blanc» – et gigantesques créations en tissu. 

Elle a toutefois développé il y a peu une autre facette de son art: des spectacles destinés aux enfants, durant lesquels elle crée des dessins en sable sur une boîte lumineuse dont l’image est projetée contre le mur, tandis que deux musiciens l’accompagnent à la harpe et au saxophone. «L’idée est de faire des dessins rapides, à peine esquissés, qui permettent aux gens d’imaginer l’histoire. Cela apporte un côté un peu magique, et après le spectacle, tous les enfants veulent voir comment je m’y prends. C’est pour ça qu’on a toujours un balai avec nous…»

Une journée avec Hélia Aluai

Benutzer-Kommentare