13 novembre 2018

Des autoradios intelligents

Les systèmes d'infodivertissement des voitures sont pour la plupart lents, compliqués et limités en matière de fonctionnement. CarPlay et Android Auto permettent néanmoins d'y remédier.

Les commandes intégrées au volant permettent d'accéder aux différentes fonctionnalités (photo: Volvo Cars).

Avec leur logiciel pour la voiture, Google et Apple misent sur l'intuitivité. Comme l'interface utilisateur de CarPlay et d'Android Auto reflète celle du smartphone, on prend rapidement le pli. Les principales fonctions telles que musique, notifications, téléphone et navigation sur Google Maps peuvent au besoin être activées par le biais de l'assistant vocal.
Grâce à CarPlay et Android Auto, on bascule sur l'environnement habituel de son téléphone portable et garde ainsi l'œil sur la route.

Il existe trois façons d'utiliser CarPlay et Android Auto: sur les tout derniers modèles de voiture, ces logiciels se substituent déjà partiellement au système d'infodivertissement propriétaire. Un smartphone compatible est nécessaire dans les deux autres cas. Sur les véhicules prenant en charge CarPlay ou Android Auto, la connexion s'établit par le biais de la technologie sans fil ou du câble USB. Les commandes de l'écran tactile ou celles intégrées au volant permettent ensuite d'accéder aux fonctionnalités. Tout ou partie de l'écran du portable bascule alors sur le système du véhicule. En revanche, l'accès à des fonctions spécifiques de la voiture – telles que la radio ou l'antipatinage – s'effectue à nouveau via le système d'infodivertissement embarqué.

Mise à niveau?

La plupart des utilisateurs devront se rabattre sur le smartphone, car seuls les véhicules récents – en général les modèles commercialisés à partir de 2016 – prennent en charge les logiciels d'Apple et de Google. Il conviendra ensuite de lancer l'application respective pour profiter d'une interface mieux organisée présentant des icônes agrandies, etc. Les applications accessibles via CarPlay ou Android Auto facilitent l'utilisation du téléphone portable au volant. On peut, le cas échéant, configurer le lancement automatique des applications dès que le téléphone mobile se connecte à la voiture.

Les propriétaires de véhicules plus anciens ne souhaitant pas utiliser les logiciels Google et Apple sur leur téléphone portable peuvent théoriquement faire changer leur système d'infodivertissement. Ils se renseigneront alors sur la faisabilité auprès de leur garage. Sur les véhicules de plus de dix ans, les chances de pouvoir profiter d'un tel système sont néanmoins très minces. À noter qu'une pareille variante peut rapidement dépasser les 1000 francs.

CarPlay et Android Auto offrent de nombreux avantages par rapport aux autoradios intégrés, autant du point de vue de la commande que de la fonctionnalité. Et, cerise sur le gâteau, ils sont accessibles à tout le monde.

Cet article a été rédigé en collaboration avec «digitec» .

Benutzer-Kommentare