9 février 2018

Jorge Guerreiro, le blogueur chic

Créateur du blog lifestyle «JSBG.me», chroniqueur et consultant, Jorge Guerreiro se promène depuis 2010 aux quatre coins de la planète luxe. Avec lui, la vie prend des airs de palace.

Jorge Guerreiro
Jorge Guerreiro est un amoureux des belles choses, et il en rend compte sur son blog lifestyle jsbg.

Lorsqu’il passe vous prendre en voiture en bas de la rédaction, c’est en Bentley. Cette semaine-là, la grande marque automobile lui a fait parvenir un modèle pour un test dont il rendra compte sur son blog lifestyle jsbg.me. Le luxe, Jorge Guerreiro en a fait son compagnon de route depuis la naissance de ce blog en 2010, l’un des plus suivis en Suisse.

En partance pour une destination exotique, au volant d’une voiture d’exception, en visite chez les plus grands noms de l’horlogerie ou sur le tapis rouge d’une soirée mondaine, JSBG affiche un sourcil levé comme d’autres le poing. Le smartphone prêt à dégainer sur Facebook ou Instagram, toujours sur la brèche.

Mais Jorge Samuel Barroqueiro Guerreiro, de son vrai nom, n’est pas juste cet ovni semblant vivre une vie de palace. Amoureux des belles choses, ce Neuchâtelois de 44 ans est connu pour son entregent et son amour du calembour, son goût pour la fête et la convivialité. Avant son blog, il a tenu plusieurs restaurants et plus avant encore se distinguait dans le milieu de la production de disques.

Multitâches, l’influenceur chronique pour des magazines comme Bilan Luxe ou Finanz und Wirtschaft, est consultant pour des marques et des institutions et intervient auprès des étudiants en marketing du SAWI et de l’ECAL (École cantonale d’art de Lausanne). Sourcil levé, bien entendu.

Accéder au blog lifestyle JSBG.me

Une journée avec Jorge Guerreiro

9h00 Work in progress«Entre mon ordinateur, mon smartphone et moi, c’est une longue histoire d’amour. Grâce à eux, je suis un travailleur nomade, mon bureau me suit partout! Dès que j’ai un moment dans la journée, j’en profite pour consulter les réseaux sociaux, auxquels j’avoue être totalement addict!»

10h00 Back to school«Le SAWI, l’école suisse spécialisée en marketing, communication et numérique, m’a invité à donner un module de cours intitulé ‹Influenceurs: comment les utiliser à bon escient?› dans le cadre de la session Speed Learning RP 2.0 dirigée par Marie Deschenaux. Je suis très fier de transmettre mon expérience.»

13h00 Shooting time«En tant que blogueur et journaliste, j’ai la chance de vivre des expériences incroyables. Cette semaine, je teste une sublime Bentley Flying Spur W12S. Pour moi qui suis passionné par l’automobile, c’est un rêve.»

Stylo plume«Mon activité a beau être orientée sur le numérique, je prends toujours mes notes à la main dans mon carnet Moleskine car j’aime le contact de la plume sur le papier. Ce stylo-plume Mont-Blanc m’a été offert par son concepteur, le designer australien Marc Newson.»

15h00 Consulting Man« Peut-être est-ce dû à mon enfance neuchâteloise, mais je suis passionné par les montres. Ici, chez Hublot, je découvre des mains même de l’horloger un magnifique mouvement. Outre mon travail d’influencer, j’ai conseillé également certaines marques en tant que consultant.»

17h00 Fashionisto«J’ai toujours aimé les vêtements, les belles matières, la belle facture... Très tôt, j’ai eu mon propre style. Aujourd’hui c’est Ka/Noa, premier magasin de cette nouvelle marque que je découvre au Flon. Du prêt-à-porter haut de gamme réalisé en Italie et designé en Suisse.»

18h00 Afterwork«J’ai possédé ou géré divers restaurants durant plusieurs années et pour moi la convivialité est essentielle. J’aime me retrouver avec des amis à l’heure de l’apéritif pour débattre et voir émerger de nouvelles idées.»

Benutzer-Kommentare

Articles liés

En 2018, le monde sera encore plus connecté (illustration: Supertotto/2Agenten).

Les tendances tech de 2018

Polaroid ZIP

Le studio photo mobile

cee-roo

Cee-Roo, le DJ déjanté qui transforme l’actualité en mélodie

L’application whatsapp s’est imposée depuis une décennie comme LE moyen de communication rapide, ludique et tyrannique. En amour aussi, on cède souvent à la tentation du numérique, pour le meilleur et pour le pire.

Whatsapp, le «fast food» des courriers amoureux?