5 juillet 2017

La halle aux bonds

Nouvel espace loisirs, le jumpark d’Yverdon s’adresse à tous les enfants de 6 à 106 ans!

A première vue, ça ressemble à une activité réservée aux jours de pluie. Mais en fait, non, pas forcément. En pleine canicule, s’enfermer dans un hangar climatisé peut aussi avoir ses avantages. Et puis, essayez de lancer l’idée: qui veut venir faire des bonds? Vous verrez, tous les enfants, de 6 à 106 ans, seront volontaires instantanément.
C’est donc à Yverdon que s’est ouvert, en mars dernier, le premier et unique jumpark de Suisse romande. Une halle gigantesque qui ressemble à une salle de fitness avec son bar d’accueil. Sauf que là, on ne fait ni rameur ni musculation, mais on se transforme en kangourous ou en singes, c’est selon… En tout, 750 mètres carrés de trampolines! Et il y en a pour tous les goûts: trampos murs, trampo-pipe, trampo basket dunk, slackline et même un espace réservé aux tout petits lutins (4-6 ans) avec trampos plus mous…

Reste à oser se lancer. Les plus jeunes, agiles comme des gibbons, y vont à cœur joie. Sans se poser de question, ils décollent, s’envolent et retombent plus ou moins sur leurs pattes. Certains font des saltos, d’autres courent sur les toiles, prennent leur élan et plongent dans les bacs de mousse, en exécutant au passage des figures aériennes. Du pur loisir? A voir la sueur qui dégouline et les souffles courts, après seulement dix minutes de sauts, le jeu n’est pas loin de l’effort sportif. Certains gymnastes viennent d’ailleurs s’y entraîner en soirée (ouverture jusqu’à 22h en été, dimanche jusqu’à 20h, lundi fermé).

Pour 12 francs de l’heure (pour les moins de 12 ans) et 15 francs pour les autres – diverses réductions pour les AVS et les groupes –, sûr que l’on peut venir s’amuser en famille. Et pour ceux qui n’ont vraiment pas envie de décoller – la minerve n’est jamais loin d’une mauvaise réception – il reste toujours le petit coin café. De quoi savourer une glace en regardant voler les capucins.

Benutzer-Kommentare