30 octobre 2017

Venin malin

Rusée, l'epeire frelon arbore des rayures sur son corps pour capturer plus de proies.

Temps de lecture 1 minute

Non, non, non, je ne suis pas un frelon. Je fais juste semblant. Je suis l’épeire frelon. Les gens qui croient tout savoir ont longtemps pensé que ce camouflage était destiné à faire peur à mes ennemis. Sauf que non. Les raies que j’ai sur le corps me rendent moins visible au centre de la toile et j’arrive ainsi à doubler le nombre de mes captures – sauterelles, mouches, abeilles, que je paralyse grâce à mon venin, eh, eh.

Benutzer-Kommentare