24 juillet 2018

Une biomolécule qui constitue une grande partie de notre alimentation

Quelle substance trouve-t-on dans les pommes de terre, les bananes ou le riz? De l’amidon, pardi!

Noémie
Noémie a choisi de tester le riz. (Photos: Pierre-Yves Massot)
Temps de lecture 2 minutes

«Quel produit vais-je pouvoir tester aujourd’hui?» Noémie opte pour le riz et peut donc réunir le reste de son matériel: un verre, de l’eau et de la Betadine, une solution iodée que l’on trouve en pharmacie.

Notre savante en herbe met un peu de riz dans le verre, puis elle ajoute de l’eau avant de mélanger le tout afin que l’amidon du riz passe dans l’eau. Le liquide se trouble un peu. C’est bon signe pour la suite.

Ne reste plus qu’à faire tomber une ou deux gouttes de solution iodée (d’habitude, on se sert de cette substance comme antiseptique pour la peau, les muqueuses et les plaies) dans le verre. Suspense, suspense.

Le mélange devient aussi bleu que les beaux yeux de la… Schtroumpfette! Presque violet même. C’est ce qui arrive, paraît-il, lorsqu’on a peur ou alors quand une substance iodée entre en contact avec de l’amidon.

Le phénomène

L’amidon est l’une des biomolécules les plus répandues sur Terre et il constitue une grande partie de notre alimentation. On en trouve dans le riz, mais aussi dans les pommes, les patates ou les bananes (testez et vous verrez!). L’iode utilisé dans cette expérience a la capacité de se glisser à l’intérieur de l’hélice de l’amylose (un des deux composants de l’amidon) pour donner un complexe coloré. On utilise notamment ce procédé pour vérifier le degré de saccharification (transformation de l’amidon en sucre) dans la fabrication de la bière.

Benutzer-Kommentare