18 mars 2018

Le clou du spectacle

Pour une fois, le clou du spectacle est un… clou! Trois même qui jouent à qui rouillera le plus vite.

Émilie
Cette expérience va demander à Émilie un peu de patience. (Photo: Pierre-Yves Massot)

1 Pour cette expérience, Émilie a réuni le matériel suivant: trois grands clous standards (c’est-à-dire en fer), du papier de verre, trois récipients, de l’eau, 2 cs de sel et de l’huile. Il s’agit de ne rien oublier.

2 Pleine d’entrain, notre savante en herbe frotte les clous avec du papier de verre. Jusqu’à ce qu’ils brillent comme des sous neufs. Cet astiquage nécessite un peu de patience et pas mal d’huile de coude.

3 Émilie plonge les clous dans trois verres. Le premier est rempli d’eau du robinet, le deuxième d’eau salée et le troisième d’eau bouillante. Dans ce dernier, elle ajoute de l’huile pour recouvrir la surface.

4 Notre scientifique place les trois verres sur une étagère et observe. Après quelques jours, elle sort les trois clous et constate – ô surprise! – qu’ils n’ont pas du tout rouillé à la même vitesse…

Le phénomène

Rouillera bien qui rouillera le premier! Eh bien, c’est le clou qui était plongé dans l’eau salée qui a été corrodé le plus vite. Il est suivi par celui qui se prélassait dans l’eau du robinet. Quant au dernier, immergé dans son bain d’eau bouillie recouvert d’huile, il n’a pas rouillé! Explication: quand le fer est en contact avec l’oxygène, il forme des sels (les oxydes de fer, autrement dit la rouille). En faisant bouillir l’eau, on supprime l’oxygène qu’elle contenait. Et avec la couche d’huile, on l’empêche de revenir. Et sans oxygène, pas d’oxydation possible!

Benutzer-Kommentare