2 juin 2018

Le fonctionnement d'un siphon

On savait les savants fous. Mais là, ils sont carrément siphonnés du bocal. Démonstration.

Sarah
Sarah va montrer à ses amis une nouvelle manière de servir les cocktails…(Photos:François Schaer)
Temps de lecture 2 minutes

1 Pour réaliser cette expérience, Sarah a besoin d’un grand bol, d’un support, d’un verre, de sirop, d’eau et d’une paille. Tout cela pour montrer à ses amis une nouvelle manière de servir les cocktails…

2 Après avoir mis une bonne rasade de sirop dans le récipient, notre barmaid le dilue avec de l’eau, beaucoup d’eau. En fait, elle remplit le bol presque à ras bord. Adroite, elle n’en met pas une goutte à côté.

3 Il est temps pour Sarah de plonger la paille dans le sirop et de boucher ensuite le bout qui n’est pas immergé avec un doigt. Attention, il faut absolument que ce soit hermétique sinon l’expérience échouera.

4 Sarah sort la paille du liquide, en veillant à ce qu’un des bouts reste clos alors que l’autre continue de tremper dans le sirop. Elle penche la paille au-dessus de son verre et la débouche. Hourra, ça coule!

Le phénomène

Dans cette démonstration, Sarah utilise sa paille comme un siphon. Siphon dont le fonctionnement repose sur le principe des vases communicants. En fait, c’est la pression qu’exerce l’air (on parle de pression atmosphérique) à la surface du liquide qui fait que le sirop s’élève dans la paille, puis s’écoule dans le verre. À noter que le liquide continue de couler tant que le niveau de sirop dans le récipient est plus haut que l’extrémité de la paille par laquelle le divin breuvage sort.

Benutzer-Kommentare