6 septembre 2018

Les mini-icebergs ivres

Non, non, vous n’avez ni rêvé ni trop bu! Ces glaçons bougent effectivement tout seuls dans le verre…

Noémie
Noémie observe le glaçon bouger. (Photos: Pierre-Yves Massot )
Temps de lecture 2 minutes
Noémie est allée piquer une poignée de glaçons dans le congélateur de ses parents. Au passage, elle a aussi pris un verre et une bouteille d’huile. Vite, vite, il faut se dépêcher avant que la glace ne fonde!
Pas une seconde à perdre! Notre apprentie scientifique dévisse prestement le bouchon de la bouteille d’huile et en verse une bonne rasade dans le verre. Un peu plus... Voilà, comme ça, c’est vraiment parfait.
Quand on est chimiste, il ne faut avoir ni froid aux yeux ni peur de se mouiller. Noémie saisit un glaçon entre son pouce et son index pour le mettre dans le verre. Il flotte maintenant à la surface sans bouger.
Tiens, c’est bizarre! Après quelques instants, le mini-iceberg se met à bouger tout seul dans le verre. Comme s’il y avait des vagues alors qu’il flotte sur une mer d’huile. Mille sabords et tonnerre de Brest!

Le phénomène

Au début de l’expérience, notre mini-iceberg flotte sagement à la surface de sa mer d’huile sans bouger. Pourquoi? Parce que la glace et l’huile ont pratiquement la même densité.

Mais quand le glaçon se met à fondre, des gouttes d’eau se forment et coulent – car elles sont plus denses que l’huile – au fond du verre. Et dans leur descente, elles attirent le cube de glace vers le bas et le font, du coup, basculer. Il peut même sombrer lorsque suffisamment d’eau s'accumule à sa surface, puis remonter quand il en est débarrassé. Comme un ascenseur.

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Noémie

La diffusion des molécules de colorant dans l'eau

Noémie

Une biomolécule qui constitue une grande partie de notre alimentation

Zoé

Une forme bien mystérieuse

un microscope maison

«Et si on fabriquait un microscope maison?»