19 novembre 2017

L'effet Doppler

Le chant des sirènes des ambulances passe du grave à l’aigu sans changer de note. La faute à Doppler!

Romane
Il ne faut pas se fier aux apparences: Romane ne s'amuse pas avec son téléphone...

1 «Romane, ce n’est pas le moment de jouer avec ton téléphone! Ah, c’est pour une expérience… Et les collants aussi? Oups, excuse-moi! Il vaut mieux que je te laisse faire ta démonstration.»

2 «Et voilà que tu recommences à pianoter. Te voici prise en flagrant délit cette fois! Tu ne joues pas? Tu recherches quoi sur Youtube? Un «la», cette note entre le sol et le si. Tu l’as trouvée?»

3 Le comportement de notre physicienne en herbe devient de plus en plus singulier. Regardez, elle glisse maintenant son smartphone dans une jambe de la paire de collants. Vous avez dit bizarre?

4 Et ce n’est pas fini! Elle recrute une assistante – sa maman – pour faire tourner le bas comme si c’était une fronde. Mais à quoi joue Romane? Elle écoute sagement le «la» qui s’en va et qui revient… 

Le phénomène

Une ambulance (remplacée ici par un smartphone) approche. Le son de sa sirène est aigu. Elle s’éloigne, le son devient grave. Tout cela à cause de l’effet Doppler. En fait, les ondes sonores se propagent un peu comme quand on fait des ronds dans l’eau en lançant un caillou dans une mare. Ça, c’est quand l’ambulance est à l’arrêt. Mais lorsqu’elle se déplace, l’onde émise vers l’avant est en quelque sorte écrasée, rendant les sons plus aigus. Alors qu’à l’arrière du véhicule, c’est l’inverse: l’onde est étirée et le son devient plus grave.

Benutzer-Kommentare