26 février 2018

Le diabète, un mal qui évolue dans l’ombre

Maladie que l’on ne sent pas à ses débuts, le diabète touche des personnes de plus en plus jeunes, notamment en raison du mode de vie actuel. Sa prise en charge doit être la plus précoce possible.

diabète
Une alimentation trop riche est la cause du diabète de type 2 (Photo: Getty Images).
Dr Thomas Herrmann, médecin praticien FMH, Medbase Genève Gare Cornavin.

En Suisse, 500 000 personnes souffrent de diabète. 10% d’entre elles sont dites diabétiques de type 1. Chez elles, le système immunitaire a détruit l’hormone qui régule le taux de sucre dans le sang, l’insuline. Cette forme de diabète apparaît très jeune et doit être traitée par des injections quotidiennes d’insuline artificielle. Mais c’est surtout l’autre forme de cette maladie, celle que l’on appelle de type 2, qui se répand dans la population comme une épidémie. Et ce n’est cette fois pas un dysfonctionnement de l’organisme qui en est à l’origine, mais notre mode de vie industriel. Dans le diabète de type 2, le pancréas continue de produire de l’insuline, mais en quantité insuffisante. Ses cellules sont épuisées. Et le manque d’insuline entraîne une augmentation du glucose dans le sang, ce qui est très mauvais pour l’organisme.

Une alimentation trop riche

La cause de cet «épuisement» des cellules du pancréas est d’abord l’alimentation. Dans la majorité des cas de diabète de type 2, elle a été trop riche pendant plusieurs années. Mais le manque d’exercice est aussi impliqué, ainsi que d’autres facteurs comme la génétique, le surpoids – en particulier lorsqu’il se manifeste sous forme de graisse abdominale – ou encore le stress.

Des malades qui s’ignorent

Le danger principal avec le diabète de type 2, c’est de ne pas savoir qu’on est malade! Lorsqu’il est installé, le diabète se manifeste par des signes caractéristiques: besoin constant d’uriner, infections urinaires, problèmes de peau et de vision, entre autres. Mais à ses débuts, ces signes sont absents: on ne sent rien. Il est pourtant décisif de le dépister tôt. En changeant de mode de vie, on peut stabiliser son évolution voire, dans certains cas, la faire disparaître. 

Benutzer-Kommentare

Articles liés

coureur.

Extra Course

Informationen zum Author

l’hôpital de la Charité à Berlin

Thérapie chromatique

Informationen zum Author

Laurence Zbinden

A l’écoute des jeunes en difficulté

sport

Sport: être performant au bon moment

Informationen zum Author