24 février 2018

Le diamant mandarin, aussi vif que prolifique

Parce que les bébêtes nous font vite craquer, mais qu'on ne sait pas toujours comment s'en occuper: Jérôme Fournier, responsable de l’animalerie chez Andréfleurs SA, à Assens (VD), nous dévoile chaque mois les secrets d’une espèce.

Très populaire, le diamant mandarin est actif et très coloré.
Très populaire, le diamant mandarin est actif et très coloré.
Temps de lecture 3 minutes

Durée de vie: 7 ans en moyenne.

Caractéristiques: le diamant mandarin est très populaire, car il est très actif, coloré et particulièrement prolifique. C’est un oiseau idéal pour les débutants, car il ne craint pas une légère pluie ou les amplitudes thermiques. On distingue bien le mâle – bec rouge et joues orange – de la femelle, avec son bec orange et sans joues. Il existe également des mandarins de couleur crème, ou même blancs.

Caractère: vif et actif, le diamant mandarin a tendance à être un peu turbulent vis à vis des autres espèces. Mais si l’espace dans lequel on le place avec ses congénères est assez grand, il n’y aura aucun problème.

Mode de vie:

Etant un oiseau exotique, le mandarin a besoin de vivre dans une pièce qui n’est pas trop froide. Il supporte une température allant de 5°C à 32°C, mais pas au-dessous de 5°C, car cela pourrait lui être fatal s’il n’a pas d’abri. Il est donc destiné à vivre à l’intérieur, mais on peut aussi le sortir sur le balcon en été, remarque Jérôme Fournier, responsable de l’animalerie chez Andréfleurs SA, à Assens (VD).

La cage doit par ailleurs être placée de manière à bénéficier d’un apport de soleil direct, car les mandarins ont besoin d’UV. Si cela n’est pas possible, il faut absolument fixer dans la cage une lampe UV.

Actifs uniquement le jour, les oiseaux se taisent dès que la nuit tombe et se rassemblent alors pour dormir les uns contre les autres en rang d’oignon, comme les poules.

C’est un oiseau qui a l’habitude de vivre en petit groupe. Il faut toutefois absolument éviter de mettre moins de femelles que de mâles dans la cage, sous peine d’avoir des bagarres et que les mâles épuisent les femelles. De la même manière, il ne faut pas placer ensemble deux mâles seulement, mais en mettre au moins trois ou quatre: à deux, il y aura toujours un dominant et un dominé. L’idéal: placer dans la même cage deux couples, ou alors quatre mâles ou quatre femelles.

Très prolifique, le mandarin peut avoir jusqu’à cinq nichées par an. Afin d’éviter que les femelles ne s’épuisent, l’idéal est de les laisser faire deux nichées par an, et de placer des œufs factices dans la cage le reste du temps.

Les femelles aiment pondre dans un petit nichoir fermé, qui doit faire maximum deux fois leur taille et posséder une toute petite entrée.

Les petits sortent de l’œuf deux semaines et demi après la ponte. Ils quittent le nid un mois plus tard, et peuvent déjà voler à six semaines. A un an et demi, on peut les faire se reproduire.

La maman s’occupe de tout, mais il vaut mieux séparer les mâles des petits lorsque ces derniers sont nés – mais pas avant, car le mâle peut aider la femelle à se nourrir lorsque celle-ci couve.

Entretien:

Choisir une cage de minimum 80 cm de long et de 40 cm de profondeur pour deux couples, ou quatre mâles, ou quatre femelles.

Le mandarin a besoin d’une baignoire dans sa cage. Mais attention de ne pas mettre plus de 2 centimètres d’eau, afin d’éviter que les oiseaux se noient.

Fixer également plusieurs perchoirs de différents diamètres, afin de permettre aux oiseaux de choisir celui qu’ils préfèrent en fonction de leur taille.

Répandre un peu de sable roulé au fond de la cage: comme pour tout oiseau, cela permet au mandarin de mastiquer grâce à son gésier. Si l’on préfère un fond de copeaux, ne pas oublier alors de mettre à disposition de ses oiseaux une gamelle de sable.

Alimentation:

Le mandarin se nourrit de mélanges de graines tout prêts, incluant du millet et de l’alpiste. Il apprécie tout particulièrement le millet rouge, qui est sa graine préférée.

Laisser en permanence une mangeoire pleine dans la cage, dans laquelle les oiseaux peuvent picorer des graines à volonté. Ces derniers savent se limiter, et cela évite les bagarres pour la nourriture.

Il est conseillé de leur donner quotidiennement un petit morceau de fruit frais (un quartier de pomme pour quatre oiseaux) ou une petite feuille de salade. Cela leur permet de faire le plein de vitamines. Enlever le reste de fruit ou de salade à la fin de la journée.

Il est aussi vivement recommandé de fixer en permanence un os de seiche dans la cage, qui favorisera un apport en calcium.

➜ A lire aussi: La tortue d'eau, un vrai fléau

➜ A lire aussi: Des guppys aux couleurs de l'arc-en-ciel

➜ A lire aussi: Le hamster, un animal facile à apprivoiser

➜ A lire aussi: Toute la beauté du gecko léopard

➜ A lire aussi: Sociable comme une perruche ondulée

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Dauphin de l’Irrawaddy

Le dauphin de l’Irrawaddy

araignée

La photo de la semaine de Nouria Hernandez  

écureuil volant

L'écureuil volant

chien

Comment protéger son chien de la chaleur