12 août 2017

Le néon, star des aquariums

Parce que les bébêtes nous font vite craquer, mais qu’on ne sait pas toujours comment s’en occuper: Jérôme Fournier, responsable de l’animalerie chez Andréfleurs SA, à Assens (VD), nous dévoile chaque mois les secrets d’une espèce.

Poisson grégaire, le néon vit en bancs et nage entre deux eaux.
Poisson grégaire, le néon vit en bancs et nage entre deux eaux.
Temps de lecture 4 minutes

Durée de vie: une dizaine d’années.

Taille adulte : néon innesi : 3 cm.; néon cardinal: 4 cm.

Apparence: il existe plusieurs espèces de poissons néons. Les deux plus connues: le néon innesi (le «vrai» néon), originaire d’Asie, qui présente du rouge sur la moitié arrière du corps, et le néon cardinal, originaire d’Amazonie et qui présente, lui, une ligne rouge sur toute la longueur du corps. «Le succès des néons est dû à leur couleur bleue électrique et à la facilité de leur maintenance, explique Jérôme Fournier, responsable de l’animalerie chez Andréfleurs SA, à Assens (VD).

A noter: c’est un des poissons les moins chers du commerce, car il est produit à échelle industrielle dans des élevages asiatiques.

Caractère

Poisson grégaire, le néon vit en bancs et nage entre deux eaux – c’est à dire ni en surface, ni en profondeur. De nature paisible et très sociable avec tous les autres poissons, il doit être néanmoins introduit dans l’aquarium avant des espèces un peu plus grosses, de manière à ne pas se sentir en danger.

Mode de vie

«Il existe de nombreuses idées reçues sur les néons, comme par exemple le fait qu’il peut vivre en eau froide et dans un tout petit aquarium: c’est totalement faux!, avertit Jérôme Fournier. En réalité le néon, étant un poisson exotique, a besoin d’une eau à la température très stable toute l’année, tournant dans l’idéal autour de 23°C. Il peut supporter une eau jusqu’à 26°c ou 27°c, mais l’important est que la température reste stable.»

Maintenance

C’est souvent la première variété de poisson introduite dans un aquarium, puisque le néon est de petite taille. « C’est un bon poisson pour les débutants, car il est de miantenance facile et supporte bien les écarts de dureté de l’eau. Par ailleurs, il ne se cache pas mais évolue durant toute la journée dans l’aquarium, et on peut ainsi l’observer facilement..», explique le spécialiste.

L’idéal est de choisir un contenant de 60 litres au minimum, et d’y mettre au moins dix individus, qui formeront un banc. On peut les associer ensuite à deux-trois poissons de fond et deux-trois autres espèces de surface. Attention, toutefois, de ne pas introduire d’espèces piscivores de plus de 6-7 cm, sinon le néon deviendra une proie !

«Ce n’est pas un poisson qu’on peut faire se reproduire chez soi, souligne Jérôme Fournier. Néanmoins, on peut parfois observer une reproduction au crépuscule, matin ou soir. Mais les œufs sont si petits qu’on ne les voit pas, et seront de toute manière mangés par les autres poissons.»

L’aquarium doit être placé dans un endroit lumineux, de manière à ce que ses néons bénéficient d’une bonne dizaine d’heures de lumière par jour. Ces derniers ont également besoin de passer six à huit heures consécutives dans le noir chaque nuit, car oui: même s’ils n’ont pas de paupières, les poissons dorment et ont un cycle biologique tout comme nous!

Les plantes aquatiques ne sont pas indispensables à l’équilibre de l’aquarium, car trop peu nombreuses pour oxygéner efficacement l’eau. En revanche, il sera nécessaire de placer l’embout de rejet du filtre proche de la surface, de manière à créer un brassage continuel qui favorisera l’échange gazeux entre l’air et la surface.
Bon à savoir: il est important de ne pas surchauffer l’eau, car plus celle-ci est chaude, plus l’oxygène peine à se dissoudre dedans.

Eviter également tout bruit violent (coups contre l’aquarium, machine à côté, etc.), car cela provoque des vibrations très stressantes pour les poissons. «Le néon est très sensible aux variations brusques., avertit Jérôme Fournier. Il est donc essentiel d’éviter tout changement brutal, que ce soit de la température de l’eau, de la lumière (on ne doit par exemple pas allumer directement un aquarium plongé dans l’obscurité), ou encore de la qualité de l’eau.» Pour éviter un trop grand stress aux poissons lors de l’entretien de l’aquarium, il est conseillé d’effectuer une intervention par mois, en nettoyant le filtre et en changeant entre un tiers et la moitié de l’eau selon la densité de poissons.

Alimentation

Poisson assez gourmand et plutôt carnivore, le poisson néon a besoin d’un aliment complet pour poissons exotiques. Ce dernier doit se présenter sous forme de flocons ou de paillettes, de manière à ce que le néon puisse en arracher la quantité qu’il désire. Les granulés sont en effet souvent trop gros pour sa gueule minuscule.

«Les poissons exotiques ont un transit assez rapide.», souligne le spécialiste, qui conseille de nourrir ses néons deux fois par jour. Afin de ne pas les gaver – car les poissons ne savent pas se limiter dans leur consommation de nourriture -, il dévoile une astuce toute simple : «Quel que soit le nombre de poissons, il faut donner la quantité de nourriture nécessaire pour qu’il ne reste plus rien dans l’aquarium après deux minutes. Si cela prend moins ou plus de temps aux poissons pour manger le tout, il faudra moduler la quantité de nourriture en fonction.»

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Alain Portner et sa squatteuse aux dents longues. (Photo: Yago Hernandez)

Le chat-chat à son pépère

Le gavial du Gange

Le gavial du Gange

Une abeille européenne parasitée par des «Varroa destructor»

Abeilles contre varroa: mortel combat

Paddock paradise dans le canton de Vaud

Une écurie à ciel ouvert