18 janvier 2018

Les timbrés du sifflet

Le croc-en-jambe de l’arbitre Tony Chapron contre un joueur du FC Nantes a fait un buzz mondial. Petit best of de ces fous qui nous cartonnent.

Tony Chapron dans ses œuvres.
Tony Chapron dans ses œuvres.

C’est entendu, il a vu rouge, Chapron. Tony de son prénom, cet arbitre français qui s’est assuré d’un tacle, d’un seul, une célébrité mondiale dimanche dernier. Le coup de pied porté au joueur nantais qui l’avait bousculé involontairement n’est pourtant pas le premier pétage de plomb d’un homme à sifflet. Au foot, on le sait, il n’y a guère que le ballon qui tourne rond. Même l’arbitrage rend fou. Florilège.

Valentin Ivanov, des cartons à la sulfateuse

Ce match de la Coupe du monde 2006 entre le Portugal et les Pays-Bas restera dans l’histoire comme «la bataille de Nuremberg». Lusithaniens et Bataves, chauffés par leurs bancs respectifs, se rendent coup pour coup. Mais c’est surtout la fête à Valentin: l’arbitre russe Ivanov perd les pédales, et joue de la biscotte comme d’autres de la kalach. Résultats: 16 cartons jaunes et quatre rouges. Record absolu pour un match de coupe du monde.

Mike Dean, le fan démasqué

C’est en secret de polichinelle en Angleterre: Mike Dean, arbitre de Premier League, est un fan de Tottenham. Une équipe qu’il lui arrive d’arbitrer. Et là le bon Mike, comme le montrent des images sans équivoque, a de la peine à cacher sa joie – bras levés - lors d’un but des Spurs, ou au contraire sa peine - geste de dépit - lors d’une perte de balle.

Saad Al-Fadhli, roi de la mandale

Lors d’un match de coupe de l’Emir du Koweit Saad Al-Fadhli siffle un penalty contre l’équipe d’al-Nasr. Dont les joueurs aussitôt l’encerclent d’assez près pour protester. Saad se dégage à sa manière: une bonne droite dans la figure du joueur le plus insistant.

Luiz Antonio Silva, à simulateur, simulateur et demi

Flamengo contre Vasco de Gama, l’an dernier dans le championnat brésilien. Le joueur Luis Fabiano, furieux d’avoir reçu un carton jaune, s’approche, menaçant, de l’arbitre. C’est mal connaître Luiz Antonio Silva, qui simule alors un contact, fait mine de tomber et recule de plusieurs mètres, comme si Fabiano l’avait frappé. Et lui met tranquillement un carton, rouge cette fois.

Musa Kadyrov, le juge border line

Lors d’une rencontre du championnat russe en 2013 l’arbitre assistant, appelé autrefois juge de touche ou juge de ligne, rentre soudain sur le terrain et agresse un joueur, le poussant par terre et le frappant à coups de pied. Kadyrov qui avait sans doute essuyé des insultes particulièrement calibrées, a été suspendu. A vie.

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Fanny Clavien lors d'une compétion de bodybuilding

Fanny Clavien, artisane de son corps

Hôtel Alpina Klosters Profiter

Art de vivre alpin et remontées mécaniques gratuites

Informationen zum Author

Modric, meilleur joueur, et Mbappé, meilleur jeune d’une sacrée compétition (capture d’écran).

La France remporte la guerre des goals

Pour Pickford, ça pique fort (capture d’écran).

Trois lions croqués par 101 dalmatiens