Contribution de lecteur
16 août 2017

Je vais réaliser mon rêve!

Je m’appelle Loïc et j’ai 15 ans. Je me prépare à réaliser mon rêve: vivre le marathon de New York et participer à la prestigieuse course de la veille - malgré mon handicap.

LoÏc
Pour me préparer au mieux, j’ai confectionné un grand panneau «Marathon de New York» que j’ai accroché sur la porte de ma chambre.

Grâce à la publication dans «Migros Magazine» du voyage organisé par Tourisme pour tous pour le prochain marathon de New York, le 5 novembre 2017, ma maman a décidé de casser la tirelire qui attendait depuis longtemps pour que je puisse découvrir New York et sa mythique grande course… Je vais pouvoir voyager et côtoyer les sportifs qui vont parcourir ces prestigieux 42 kilomètres.

Vidéo de la visualisation du parcours du marathon de New York

Certes, je n’ai ni l’âge (15 ans), ni les capacités de pouvoir courir le marathon, mais je vais quand même pouvoir participer à la course des 5 kilomètres du samedi. Le dimanche, nous essayerons de suivre les coureurs dans leur périple avec différents transports publics.

Ce que je n’ai pas dit, c’est que j’ai quelques difficultés et que c’est une grande revanche pour moi. C’est pour ça que je vous écris.

Ma première maîtresse m’avait demandé si j’avais du chewing-gum à la place des muscles. Avant même que nous fassions le grand parcours pour obtenir un diagnostic médical, j’étais considéré comme mon frère. Depuis lors, toute ma vie a été compliquée et j’ai dû en faire trois fois plus que les autres pour essayer d’être intégré, alors que finalement je ne suis pas si différent dans plein de domaines.

En effet, j’ai un frère lourdement handicapé, qui lui ne pourra pas nous accompagner, malheureusement. D’abord parce que mon rêve coûte plutôt cher et qu’il faudrait également une personne pour s’occuper de mon brother (je fais de gros efforts pour apprendre l’anglais afin de comprendre ce qui se passera sur place). Quoique si nous gagnions le concours proposé par le journal le 16 juillet dernier, nous partirions alors à 4 (je sais très bien que la chance est infime ;-))…

Nous avons commencé à courir il y a un peu plus de deux ans. J’ai tout de suite obtenu des bons résultats (enfin une activité sportive où je me fais remarquer positivement!). Mon frérot qui ne savait pas courir du tout a bien appris aussi, même si une si grande distance n’est pas encore imaginable pour lui.

J’ai de la chance, je le sais, mais pas seulement: je me bats au quotidien. C’est le message que j’ai envie de faire passer.

Il faut croire en soi et essayer encore pour y parvenir. A vous les parents qui me lisez, transmettez mon histoire à vos enfants.

Si eux aussi ont le rêve d’une grande course ou de New York, contactez-moi à reve.de.loic@gmail.com.

Nous ne sommes pas sur les réseaux sociaux (ma maman n’a pas le temps pour ça), mais nous pourrions imaginer vous transmettre la préparation de notre périple et comment nous aurons vécu notre voyage. Peut-être pourrions-nous prendre une photo numérique de votre enfant (ou de son doudou, me dit ma maman, pour protéger la sphère privée) avec nous afin qu’il y participe aussi. Je rêve peut-être, encore… mais c’est ce qui me fait avancer encore et toujours!

Benutzer-Kommentare

Afficher tous les commentaires

Plus sur ce thème

La statue en bois de Gottlieb Duttweiler, le fondateur de Migros, a été réalisée par Inigo Gheyselinck.

Articles liés

Contribution de lecteur

Suite et fin de mon rêve de New York et de son marathon

Informationen zum Author

Avant de partir, je me suis amusé à faire un collage avec les principaux ponts de New York. Contribution de lecteur

J’ai bien avancé dans mes recherches sur New York

New York Contribution de lecteur

Connaissez-vous New York?

Contribution de lecteur

J’ai parcouru les 42 km du marathon… en car!!