5 octobre 2018

Y en a point comme nous

La chronique de Marie-Thérèse Porchet.

Marie-Thérèse Porchet
Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet.

Une fois n’est pas coutume, je souhaite présenter mes excuses aux responsables du Comptoir suisse, que j’ai taquinés dans ma dernière chronique. Cette année, ils ont fait un effort qui méritait d’être souligné: ils ont créé un «Espace au féminin», une halle complète réservée aux femmes, avec les nouvelles tendances mode, beauté, bien-être, bref, une initiative moderne et féministe comme le Comptoir en a le secret. Pourtant, le succès fut mitigé. Mais c’est normal: de nos jours, les femmes n’osent plus aller se promener dans les endroits déserts…

Le quotidien 24 heures titrait récemment: «Après les magouilles, un virage radical pour Beaulieu.» Pas sûr que, dans le canton de Vaud, le qualificatif radical soit le mieux choisi pour éviter les magouilles!

Heureusement, il y a aussi à Lausanne un site qui attire de plus en plus de monde: celui de l’EPFL, où vont prochainement s’installer les journalistes de la RTS, qui jusqu’alors travaillaient à Genève. Ça m’a d’abord surprise. En les entendant parler, je ne pensais pas que les journalistes RTS avaient le niveau pour l’EPFL! Mais j’en ai eu la confirmation: Darius suit d’ailleurs déjà des cours intensifs pour prendre l’accent vaudois. Le 19 h 30 durera donc jusqu’à 21 h 15! Selon la direction, environ mille personnes continueront de travailler dans la tour de la télévision. Soit environ la moitié de l’effectif.

Il y a aussi le bowling, où le moment le plus croustillant fut quand une dame de 93 ans a lancé sa boule très fort, mais n’est pas parvenue à la lâcher...

Marie-Thérèse Porchet

En revanche, un événement qui a cartonné le mois dernier, ce sont les Olympiades entre EMS. Une centaine de sportifs âgés en moyenne de 80 ans (!) s’affrontent dans six disciplines spécifiquement sélectionnées pour le quatrième âge. Par exemple, le tir à l’arbalète, qui permet soit d’atteindre la cible, soit de transpercer un autre concurrent, ce qui libère un appartement... Il y a aussi le bowling, où le moment le plus croustillant fut quand une dame de 93 ans a lancé sa boule très fort, mais n’est pas parvenue à la lâcher… Le premier strike de l’histoire avec onze quilles! Un des participants s’émerveillait: «Je souffre de Parkinson, prendre part à ces joutes me redonne de l’espoir.» Il a fait un malheur au Mikado... Quant au 100 mètres pour coureurs de plus de 90 ans, le record de Suisse a été battu: le gagnant a couru… 67 mètres!

➜ A lire aussi: Si tu avances quand je canicule…

Le site de Marie-Thérèse Porchet: https://marie-therese.ch

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Fred Valet

Prochain arrêt: le divertissement

Informationen zum Author

Sandrine Viglino

«Is this the real life? Is this just fantasy?»

martina chyba

Abou d’amis

sandrine viglino

Go et nigaud