23 mai 2018

Papy et pépée

La chronique de Martina Chyba, journaliste RTS.

Martina Chyba
Martina Chyba, journaliste RTS.
Temps de lecture 3 minutes

Or donc, le prince Harry a épousé Meghan, et les fées de ce soi-disant conte vont transformer une femme active et contemporaine en mamie au foyer, poule pondeuse, et triste machine à changer de robe plusieurs fois par jour. Y a qu’à voir la joie de vivre des autres, Letizia, Charlène ou Kate, aussi vivantes qu’un edelweiss dans un herbier. Mais laissons au prince le plus punk d’Europe (oui il s’est déguisé une fois en nazi mais bon c’est pas Sid Vicious non plus) un point positif: il a choisi une femme plus âgée que lui.

Oui, parce que ce n’est pas courant. Vous allez me dire: il y a Macron. Bien sûr. Bon à l’âge qu’il avait, c’eût été difficile qu’il en prenne une plus jeune, remarquez. Mais regardez autour de vous, y a-t-il plus de couples genre Macron, ou plus de couples genre Trump (même différence d’âge mais dans l’autre sens) mmmh? L’autre soir avec deux copines de mon âge, donc pas de première fraîcheur, on a fait un petit exercice. Nous avons cherché dans notre entourage des hommes qui se sont séparés post crise de la quarantaine ou cinquantaine et qui se sont remis avec une femme plus âgée ou du même âge. Vous savez combien on en a trouvé? Zéro.

Nous avons cherché dans notre entourage des hommes qui se sont séparés post crise de la quarantaine ou cinquantaine et qui se sont remis avec une femme plus âgée ou du même âge

Martina Chyba

Je vous assure. Un mec de 50 ans reforme un couple avec une femme de 5, 10 ou 15 ans de moins minimum. Mais c’est parfois plus. L’autre jour, ma fille arrive en disant: «T’as vu, la meuf de Vincent Cassel a mon âge», et je l’imaginais elle, 21 ans, sortir avec un homme de 52… ça fait gloups quand même. Je sors et je tombe sur la couverture d’un magazine people: «La nouvelle compagne de Marc Lavoine a 33 ans de moins que lui.»

Je sais, ça a toujours existé, Chaplin, Montand et tout. Mais en Suisse, le nombre de pères âgés de plus de 50 ans a triplé ces vingt dernières années. Parce qu’ils refont un gosse. Un petit fruit du démon de midi qui se réveille à 2 heures du matin, et qui à l’adolescence poussera leur chaise dans un EMS.

Cela dit, je ne juge pas hein, je peux même comprendre… Quand on se sépare d’un modèle ancien, tant qu’à faire on en prend un plus récent. D’ailleurs, tout le monde dit aux femmes de mon âge: ben, vous avez qu’à faire pareil. Alors comment dire, euh… non. Moi tout ce qui pourrait potentiellement être mon fils, je fais un blocage, j’ai envie de lui remettre l’écharpe pour qu’il n’ait pas froid et au lit, j’aurais envie de lui lire une histoire pour l’endormir. Par contre, il reste un plan pas mal à mon avis: le jeune retraité hédoniste voyageur bien conservé qui aime la culture et le sport et qui a assez de sous pour se payer une aide-soignante plus tard. Mais oui, les vieux soixante-huitards peuvent encore servir. Sur la plage, à lire des pavés, et plus si entente. Qui a dit que cette révolution était inutile?

➜ A lire aussi: Travaux vaches cochons...

➜ A lire aussi: Que la Suisse est (pou)belle


➜ A lire aussi: Trobot pour être vrai

Benutzer-Kommentare