13 novembre 2017

Migros au féminin

Simonetta Sommaruga était l’invitée d’honneur de la 183e Assemblée des délégués de la Fédération des coopératives Migros, qui s’est tenue début novembre à Zurich. A l’ordre du jour: la place des femmes dans les postes de direction des entreprises.

Simonetta Sommaruga est la première conseillère fédérale à avoir participé à une Assemblée des 
délégués, ici avec Herbert Bolliger, président de la 
direction générale Migros.
Simonetta Sommaruga est la première conseillère fédérale à avoir participé à une Assemblée des délégués, ici avec Herbert Bolliger, président de la direction générale Migros.
Temps de lecture 4 minutes

Présidente de l’Assemblée des délégués de la Fédération des coopératives Migros (FCM), l’organe suprême du distributeur, Ursula Nold ne fait pas les choses à moitié. Ainsi lorsqu’un participant a voulu savoir, lors de l’avant-dernière réunion, ce qui était fait à Migros pour aider les femmes à accéder plus facilement aux postes clés, la Bernoise a estimé qu’on ne pouvait répondre à la question en quelques minutes et s’est engagée à revenir dans un futur proche sur ce point. La semaine dernière à Zurich, la promesse a été tenue lors de la 183e Assemblée des délégués – et de quelle manière. Car pour parler du rôle des femmes dans les entreprises, Ursula Nold avait invité un hôte de marque en la personne de Simonetta Sommaruga. Une première pour une Assemblée des délégués!

Lors de sa prise de parole, la conseillère fédérale s’est montrée franche. Pour elle, la situation à Migros n’est de loin pas parfaite, au vu du peu de femmes dans les hautes instances dirigeantes.

La ministre de la Justice a ensuite évoqué la proposition du Conseil fédéral d’introduire des seuils de représentation des sexes dans les conseils d’administration et les directions des sociétés cotées, et dont la coopérative Migros pourrait s’inspirer.

Charlotte Hug a dirigé la presse Migros de 1977 à 1993. A 86 ans, elle met un terme à sa longue carrière à Migros en quittant la Fondation Gottlieb et Adele Duttweiler.

A la question de savoir pourquoi la grande majorité des cadres supérieurs étaient des hommes dans le monde de l’entreprise, Simonetta Sommaruga a estimé que le monde du travail n’était pas favorable aux familles. Et d’évoquer quelques pistes pour y remédier. «Dans l’Administration fédérale, le règlement donne la possibilité à un collaborateur, homme ou femme, de baisser de 20% son pensum après une naissance et de garder le même travail et surtout les mêmes responsabilités. Quand des cadres supérieurs profitent de cette offre, ils donnent un signal fort à tous les employés», s’est réjouie Simonetta Sommaruga. Puis de préciser que dans son entourage professionnel, difficile et exigeant, plusieurs femmes lui avaient confié qu’elles ne seraient pas arrivées à ce niveau hiérarchique si leur mari n’avait pas réduit son temps de travail. Bref, l’ascension des femmes est aussi une affaire de couple.

Pour sa part, Fabrice Zumbrunnen, membre de la direction générale Migros et chef du département Ressources humaines, affaires culturelles et sociales, loisirs, a précisé que la proportion de femmes ayant un statut de cadres ou étant membres d’une ­direction ne cessait de croître à Migros et qu’en comparaison avec les cent plus grandes entreprises du pays, le taux du distributeur était supérieur à la moyenne.

Puis, après avoir remercié pour son engagement sans faille Herbert Bolliger, président de la direction générale Migros durant douze ans et dont c’était la dernière ­assemblée avant sa retraite, le plénum a ­encore pris congé d’une femme d’exception.

Charlotte Hug, qui a longtemps été une proche collaboratrice du fondateur de Migros, a prouvé – dès les années 1970 – qu’une femme pouvait diriger un département clé en prenant la tête de la presse Migros. Aujourd’hui, à 86 ans, la Vaudoise quitte la Fondation Gottlieb et Adele Duttweiler, mettant un terme à une longue carrière au sein de Migros. Pour toutes ces années à œuvrer pour la bonne marche de l’entreprise et à travailler sans relâche pour faire vivre l’idée Migros, les délégués et les invités présents ont applaudi longuement Charlotte Hug lors d’une émouvante standing ovation.

Articles liés

langue

Onze conseils pour apprendre une langue

La photo gagnante de la semaine A gagner

Concours clin d’œil

Informationen zum Author

Le Pour-cent culturel Migros 
encourage de 
nombreux talents, dont la comédienne Mahalia Horvath

Migros plébiscitée

Informationen zum Author

Valery Gergiev

«Les yeux sont plus importants que les mains»