24 juin 2013

Mon été en Suisse

Pourquoi partir à l'étranger alors que la belle saison permet de découvrir agréablement les merveilles parfois méconnues de notre pays?

Le lac d'Oeschinen
Le lac d'Oeschinen.
Temps de lecture 4 minutes

Au sommet des Sommêtres

Les rochers des Sommêtres.
Les rochers des Sommêtres.

Loin du cliché des pâturages où galopent des chevaux, les rochers des Sommêtres offrent une autre vision des Franches-Montagnes. On y accède facilement – et uniquement – à pied, par exemple en partant de Saignelégier, distant de 4 kilomètres environ. Cette arête culminant à plus de 1000 m fait le bonheur des adeptes de l’escalade et de tous les amateurs de paysages vierges. Car ici, à part quelques hameaux ici ou là, la nature à perte de vue règne en maître, que ce soit du côté suisse ou français du Doubs, se frayant un chemin en contrebas.

L’observateur curieux ne manquera pas de chercher, en face des Sommêtres, le Rocher du Singe, qui doit son nom à l’étonnant profil de primate que dessine la roche. Davantage d'infos

A faire aussi dans la région: déguster à Goumois, au bord du Doubs, une truite sur une terrasse ombragée et traverser le pont-frontière pour faire quelques pas en France.

Allez (à) Gottéron

Les gorges du Gottéron.
Les gorges du Gottéron.

Quand le soleil brûle le pavé des villes, il est agréable de pouvoir se réfugier dans une oasis de fraîcheur. Aux portes de Fribourg, la vallée du Gottéron, ombragée, invite à la détente et à la relaxation. Au fil de la marche, les cascades plongent le promeneur dans un paysage féerique. On revient ensuite à Fribourg par un chemin dominant les gorges. Parcours: environ 9 km.

A faire aussi dans la région: flâner à Fribourg dans le quartier magnifiquement préservé de l’Auge et, en faisant abstraction des voitures, se dire que rien n’a changé ici depuis le Moyen Age.

Dans la campagne genevoise

Le vignoble genevois.
Le vignoble genevois.

Avec ses 1400 hectares de vignes et ses près de cent caves, Genève est le troisième canton viticole de Suisse.

Cette région trop méconnue mérite qu’on lui consacre au moins une journée. Surtout que la balade viticole d’une vingtaine de kilomètres «Entre Arve et lac» partant d’Hermance et rejoignant Choulex ne permet pas seulement de découvrir des paysages de toute beauté. Grâce à sa vingtaine de bornes informatives, elle renseigne le marcheur sur les cépages locaux et sait se faire gourmande en traversant des domaines agricoles proposant de déguster des spécialités de la région.

A faire aussi dans la région: visiter le Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui se présente, après plusieurs mois de travaux, sous de tout nouveaux atours.

La plus belle piscine de Suisse?

La piscine des Marécottes.
La piscine des Marécottes.

A 1100 mètres d’altitude, Les Marécottes respirent le calme. Exempt d’hôtels de grand luxe et de boutiques chic, ce petit village valaisan attire une clientèle qui cherche davantage à se ressourcer qu’à frimer. Et c’est tant mieux, la symbiose avec la nature n’en est que plus grande. Celle-ci prend d’ailleurs une dimension supplémentaire en été lorsque ouvre la piscine extérieure accolée au petit zoo.

Creusé à même la roche glaciaire, le bassin long de 70 mètres permet de faire ses longueurs dans un cadre de rêve avant d’aller lézarder sur le roc. Difficile de faire plus authentique. Et si le vrai luxe, c’était ça?

A faire aussi dans la région: admirer le Mont-Blanc depuis le funiculaire à deux cabines le plus raide du monde et le petit train panoramique du parc d’attractions du Châtelard.

Les belles eaux du lac d’Oeschinen

Voici une promenade qui a le don de combler à la fois les sportifs et les plus réticents à l’effort. Car si les premiers décideront de monter à pied depuis Kandersteg (BE) au lac d’Oeschinen (5 kilomètres de marche), les seconds s’installeront dans la télécabine avant de prendre un taxi électrique pour arriver face à un des panoramas les plus grandioses de l’Oberland bernois: le lac d’Oeschinen.

Eau couleur menthe, falaise plongeante et prairies fleuries ne manquent ici pas d’impressionner les visiteurs. Qui pourront soit faire trempette dans le lac, soit louer une barque pour le traverser avant de reprendre des forces en dégustant une des merveilleuses spécialités du bucolique restaurant de l’hôtel Oeschinensee.

A faire aussi dans la région: emprunter à Kandersteg la très modeste rue Adolf-Ogi (il s’agit en fait d’un chemin) et revoir la célèbre allocution de l’ancien conseiller fédéral devant le tunnel du Lötschberg.

Balade et bain en Basse-Engadine

Le château de Tarasp.
Le château de Tarasp.

Trônant sur un piton rocheux qu’entourent de puissants sommets, le château de Tarasp semble avoir été posé là par les responsables de l’Office du tourisme des Grisons, soucieux d’offrir aux visiteurs un panorama idyllique. Après avoir atteint le hameau avec le car postal au départ de Scuol, le visiteur pourra pénétrer dans la forteresse ou flâner dans les ruelles avant d’entreprendre à pied le chemin du retour. Prés aux mille fleurs et forêts ombragées agrémentent la promenade.

Et pour se ravitailler, voici une ferme vendant des spécialités locales et ici la villa Engiadina, petite folie Art nouveau transformée en hôtel et offrant, à Vulpera, une belle vue sur la vallée.

A faire aussi dans la région: savourer une tranche de gâteau aux noix des Grisons dans le sublime village de Guarda.

Photos: Istockphoto,, Fotolia,, Croci & du-Fressne, Régis Colombo, Les Marécottes Tourisme

Benutzer-Kommentare