17 avril 2018

Onze conseils pour apprendre facilement une langue

Karine Moreau, collaboratrice pédagogique au secteur Langues de l’École-club Migros, explique comment assimiler une langue étrangère vite et bien.

langue
On le sait, l’apprentissage est fortement influencé par l’affectif. Cela vaut donc la peine de se lancer dans une nouvelle langue par le biais d’une activité qui nous est chère. (Illustration: Amélie Buri)
Temps de lecture 4 minutes

Désirez-vous discuter avec vos collègues d’une autre région linguistique dans leur langue d’origine? Ou alors mieux communiquer lors de vos voyages? «Il est important de clarifier la raison pour laquelle vous souhaitez apprendre une nouvelle langue, car cela vous permettra de trouver de la motivation et de déterminer votre méthode d’apprentissage», souligne Karine Moreau, collaboratrice pédagogique au secteur Langues de l’École-club Migros de Lausanne. Qui dévoile ainsi onze astuces permettant d’atteindre son objectif, vite et surtout bien!

1. Se faire plaisir

On le sait, l’apprentissage est fortement influencé par l’affectif. Cela vaut donc la peine de se lancer dans une nouvelle langue par le biais d’une activité qui nous est chère. Vous aimez cuisiner? Regardez une recette italienne sur Youtube! Vous êtes passionné(e) de voyages: lisez le blog d’un voyageur en anglais!

2. Déterminer son style d’apprentissage

Êtes-vous plutôt visuel, auditif, kinesthésique? Il existe sur le web différents tests permettant de le déterminer. Ces connaissances vous aideront ensuite à sélectionner votre manière d’apprendre préférée. Si vous êtes kinesthésique, le fait de bouger en répétant votre vocabulaire ou de l’écrire vous aidera à mieux l’assimiler. Si vous êtes plutôt auditif, le fait de lire à haute voix, vous enregistrer ou raconter une histoire à quelqu’un d’autre sera très efficace, tandis qu’une personne visuelle pourra réécrire ses notes avec des couleurs, ou associer mentalement un mot à une image ou une action.

3. Réorganiser les informations

Afin de mieux «digérer» une liste de mots, il est particulièrement utile de la réorganiser à sa manière. Par exemple, une liste interminable de fruits en anglais pourra être classée en unissant d’abord tous les mots similaires au français, puis tous les faux amis, et enfin tous les mots qui n’ont rien à voir avec le français. Ce travail de classement permet déjà d’intégrer un grand nombre de mots, avant même d’avoir fait l’effort de les apprendre vraiment.

4. Favoriser le «mind-mapping»

Idéale pour les personnes visuelles, la méthode du «mind-mapping», ou cartes heuristiques, s’avère un formidable outil créatif d’apprentissage d’une langue. Ainsi, à partir d’un thème central comme «voyage», vous dessinez des branches qui représentent des thèmes secondaires comme «transports», «lieux», «saisons», «raisons de partir», etc. Puis vous complétez avec les mots de vocabulaire correspondants et vous pouvez ajouter des rameaux, et ainsi de suite. Vous pouvez ensuite orner votre travail à loisir de couleurs, dessins, pictogrammes et autres.

À noter: il existe sur internet de nombreuses applications gratuites de «mind-mapping», dont popplet.com et Simplemind.

5. Oser communiquer

On est souvent terrorisé à l’idée de faire des fautes, surtout au début. Mais les erreurs permettent de progresser. Si vous attendez d’avoir une grammaire irréprochable et le vocabulaire du dictionnaire pour commencer à communiquer, vous risquez de rester muet bien longtemps… Moralité: osez bavarder dans votre langue d’apprentissage. Vos interlocuteurs apprécieront vos efforts.

6. Relever des défis

Vous avez de la peine à engager la conversation? Fixez-vous un but, comme demander l’heure à un passant, votre chemin ou un renseignement à un guichet, etc. Même si c’est factice, cela vous permettra de gagner en confiance.

7. Se parler à soi-même

Si vous n’avez pas l’occasion de créer des contacts, n’hésitez pas à vous prendre comme interlocuteur/trice privilégié(e): racontez-vous votre journée face au miroir, imaginez une conversation téléphonique avec une amie, etc. Étant seul(e), vous ne craindrez pas le jugement d’autrui.

8. S’exposer aux sons de la langue

Plus on entend une langue, plus on se fait l’oreille à son rythme et sa musicalité. Une écoute, même passive, de la langue permettra de vous familiariser à ses sons. Allumez la radio, passez vos musiques préférées sur Youtube. Rapidement, vous serez capable de parler avec le bon accent et vous vous ferez comprendre d’autant mieux!

9. User et abuser des post-it

Vous peinez à mémoriser certains mots? Vous pouvez les écrire sur des post-it, que vous collerez sur l’objet correspondant, ou le support de votre choix, ce qui vous permettra de les répéter à tout moment. L’idée étant de trier ces post-it pour ne conserver que les mots les plus récalcitrants.

10. Utiliser le numérique

Pour celles et ceux qui sont fans de numérique et qui ont des moments de creux dans leurs journées: il existe des outils particulièrement utiles pour apprendre une nouvelle langue et la réviser. Sur Quizlet.com, par exemple, vous pouvez créer des listes de mots et vous entraîner ensuite à les mémoriser de manière ludique. Autre exemple: Drops, une application visuelle, ludique et efficace, qui crée une routine fixe de 5 minutes d’aprentissage par jour. Idéale pour les débutants complets, qui veulent apprendre du vocabulaire pratique.

11. Apprendre les mots les plus fréquents

Selon différentes études, le fait de connaître les 5000 mots les plus utilisés d’une langue permet déjà de communiquer facilement. On peut ainsi chercher sur le web la liste des mots les plus fréquents dans la langue de son choix, puis commencer à tester une ou plusieurs des astuces présentées précédemment pour les utiliser! 

Benutzer-Kommentare