24 juin 2019

Le parc de Dutti

Difficile de trouver un cadre de travail plus idyllique: Beat Huber organise les balades à dos d’âne dans le Parc Pré Vert de Rüschlikon depuis douze ans déjà. Il accompagne non seulement les quadrupèdes, mais aussi les petits cavaliers, ainsi que leurs parents et grands-parents.

Le parc Pré vert de Rüschlikon propose une foule d’activités pour petits et grands.
Le parc propose une foule d’activités pour petits et grands, dont des balades à dos d’âne très appréciées. Les aires de verdure sont aussi propices à la détente.

Rocco reste planté et met ses longues oreilles en arrière. Tirer doucement sur le harnais, lui parler gentiment ou lui tapoter le flanc – rien n’y fait. L’âne ne bouge pas d’un centimètre. «Les animaux sont nerveux aujourd’hui», note Beat Huber (62 ans). Il s’occupe des six ânes avec lesquels on peut faire le tour du Parc Pré Vert de Rüschlikon de mars à octobre. Rocco est le plus jeune du groupe et il est «un peu anxieux»: le bruit rapproché d’un brûleur à gaz le paralyse.

L’amour des animaux

Beat Huber travaille depuis douze ans à Rüschlikon. Auparavant, il était graphiste et dirigeait une entreprise organisatrice de foires. Il a fini par se demander si c’était réellement sa vocation. «Ayant grandi dans une famille de jardiniers, j’ai toujours été proche de la nature.» C’est ainsi qu’il s’est retrouvé à travailler là où le fondateur de Migros, Gottlieb Duttweiler (Dutti), et sa femme Adele jouaient autrefois au tennis: dans le parc de Dutti. Conducteur d’ânes titulaire d’un diplôme fédéral, il entraîne les grands enfants qui l’aident à effectuer les promenades. «Chaque fois, environ quatre gamins viennent préparer les ânes et les mener en balade», explique Beat Huber. Outre le soin des animaux aux longues oreilles, il participe également à l’entretien des 55 hectares du parc. Tondre les pelouses, tailler les arbres, assurer la maintenance des bâtiments, réparer les chaises longues et évacuer les ordures en fin de journée – ses collègues et lui ont chaque jour beaucoup de travail à effectuer sur le site. «Quand il fait beau, beaucoup de familles viennent faire une grillade, profiter du petit train et du théâtre de guignol ou simplement jouer», poursuit-il. Lors de journées caniculaires, les parents s’alignent sur des chaises longues autour des espaces de baignades pour regarder leurs enfants barboter.

Des visiteurs de 7 à 77 ans

Les personnes âgées aiment elles aussi se promener à travers le parc, bruncher au restaurant et profiter du panorama sur le lac de Zurich et les Alpes glaronaises. «Beaucoup venaient ici pendant leur enfance et racontent leurs expériences d’alors à leurs petits-enfants.» L’ancien jardin du fondateur de Migros séduit également la faune. Chaque printemps, des canards sauvages viennent nicher dans le parc. Le héron est lui aussi un hôte apprécié des visiteurs. Depuis quelques années, des tortues prennent des bains de soleil sur les pierres qui émergent de l’eau. «Des visiteurs les auront abandonnées chez nous», commente notre soigneur. De son côté, Rocco a fini par se mettre en mouvement. Il avance tranquillement derrière ses compagnes, qui poursuivent leur parcours et font briller les yeux de leurs jeunes cavaliers.

Concours: participez au safari de selfies dans les Parcs Pré Vert. Infos: migros.ch/tourdedutti

Benutzer-Kommentare

Articles liés

La photo gagnante de la semaine A gagner

Concours clin d’œil

Informationen zum Author

(Mal)heureux événement

La dyscalculie n’est pas encore un trouble reconnu, et sa prise en charge chez les orthophonistes formés est à la charge des parents.

Des difficultés multipliées par «dys»

«Poser un cadre à ses enfants ne veut pas dire les surveiller»