4 décembre 2017

Phanee de Pool, une chanteuse qui a la tchatche

Le premier album de l’artiste romande fait un tabac. Celle qui est policière à la ville s’apprête à rendre l’uniforme pour se consacrer exclusivement à la musique.

Phanee de Pool
Phanee de Pool – de son vrai nom Fanny Diercksen – sait jongler avec les mots et donner le rythme.

Elle slame, elle rape, elle joue de la guitare. Phanee de Pool – de son vrai nom Fanny Diercksen – sait jongler avec les mots et donner le rythme. Son premier album solo, baptisé Hologramme, nous embarque dans un univers décalé, teinté d’humour et d’émotions. Il vient d’ailleurs de faire son entrée en 13e position des charts suisses. Un succès que cette auteure-compositrice et interprète de 28 ans, n’avait pas vu venir et pour cause. Pendant sept ans, la Bernoise avait renoncé à la musique pour son métier de policière.

«Jusqu’à mes 22 ans, j’ai tenté ma chance dans la chanson en participant notamment à l’émission La Nouvelle Star. Mais je ne réussissais pas à en vivre. Je suis donc entrée dans la police moins par choix que par nécessité.» Une expérience qu’elle décrit comme une «magnifique école de la vie» mais où pèse l’omniprésence de la mort et un climat politique de plus en plus oppressant. Un beau matin – le 11 septembre 2016 précisément – c’est le déclic. Alors que sur son petit écran repassent les images des tours jumelles en feu, Fanny décide de tourner le dos à l’horreur et retrouver sa flamme pour la musique. Dans son appartement de Tavannes (BE), elle écrit, compose et met en ligne en seulement une journée ce qui deviendra son titre phare: Luis Mariano (écoutez le titre). C’est le début d’une nouvelle aventure. Dès la fin de cette année, elle quittera les rangs de la police pour s’adonner pleinement à sa passion.

Le clip de Phanee de Pool, «Des miettes sur le canapé» (Source: Youtube/Phanee de Pool)

Une journée avec Phanee de Pool

8h Ecriture matinale «Après avoir bu mon café, je m’installe dans mon salon pour écrire. Je suis quelqu’un de plutôt matinal. C’est aussi à ce moment-là que je suis le plus productive.»

10h Studio maison«Dans ce studio, je répète mes morceaux, je les enregistre et je me consacre au volet plus technique. Je peux passer ici quatre ou cinq heures sans même sentir le temps passer.»

14h Un peu de piano «Ma mère est la première personne à qui j’envoie mes chansons pour un avis. Elle est pianiste et elle est donc toujours de très bon conseil, notamment pour le côté harmonique de mes compositions. Je viens donc régulièrement ici dans la maison familiale de Bévilard. Nous nous voyons très souvent. Trop peut-être (rire)!»

Le clavier«J'utilise souvent ce petit clavier pour composer ses morceaux. Il est toujours là à disposition dans mon salon.»

16h Balade à Bienne «J’aime aller flâner à Bienne de temps en temps. Je préfère le calme de ma région, mais c’est agréable de faire un tour en ville aussi. Aujourd’hui, J’y rencontre ma meilleure amie Nunzia. On se connaît depuis quinze ans. On est un peu comme un couple, sans le sexe et les emmerdes.»

18h Tour au bistrot «J’aime bien venir dans ce café pour écrire ou rencontrer des amis. C’est là aussi un bon moyen de changer d’air.»

19h Inspiration nocturne«Le soir, je travaille ma musique sur la table de la cuisine. C’est étonnant, mais c’est toujours là, dans cet endroit précis, que je me consacre à couper et composer mes morceaux. Je mets mes écouteurs, je pose mon clavier, mon ordinateur et c’est parti!»

Accéder au site de Phanee de Pool.

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Contribution de lecteur

Un Star...divarius à Genève !

Mischa Damev a étudié le piano à Bâle, Paris et Genève, avant de devenir chef d'orchestre et directeur artistique.

A vos agendas

Morgane, 18 ans

Dans les oreilles

kt gorique

KT Gorique, la rappeuse aussi polyvalente qu'un couteau suisse