11 avril 2018

Une année dans la vie des végétaux

Au printemps, la nature se réveille. C'est alors que les bourgeons éclosent. Mais ce phénomène n'est possible que grâce au stock d'énergie constitué un an auparavant.

seve
Le cycle des saisons chez les végétaux. (Illustration: Jan Kruse)

Au printemps, les arbres se réveillent un peu comme un ours qui aurait hiberné. Les bourgeons sont les petits nouveau-nés de la saison et marquent le retour des beaux jours. Le phénomène est dû à la montée de la sève après une période d’hibernation appelée «dormance».

Durant l’été, puis l’automne et enfin l’hiver, les végétaux mettent en œuvre une stratégie de survie. Elle commence à la période chaude avec la constitution d’un stock d’énergie composé d’amidon qui fera un antigel naturel pour l’hiver.

Puis, à l’automne, le métabolisme ralentit: la photosynthèse n’est plus aussi intense et les feuilles tombent afin de limiter les dépenses en énergie. La sève se retire peu à peu pour éviter que la plante ou l’arbre ne gèlent. On dit que les végétaux entrent alors en «dormance». Mais ce n’est pas pour autant que rien ne se passe, bien au contraire. Les ébauches foliaires, c’est à dire les nouvelles feuilles, sont déjà là. Et c’est pour les protéger du froid et du gel que les bourgeons, véritables coques, entrent en scène.

Ne reste plus qu’à attendre patiemment que les températures remontent avant qu’ils n’éclosent. Cela se produit lorsqu’un seuil suffisamment chaud est atteint durant plusieurs jours. Et devinez quoi? C’est le printemps!

Benutzer-Kommentare