19 mai 2018

La photo de la semaine de Michel Caspary

Le directeur du Théâtre du Jorat revient sur la finale du Concours de l'Eurovision.

Netta Barzilai
L'Israélienne Netta Barzilai a remporté le Concours de l'Eurovision 2018 à Lisbonne avec une chanson féministe et pop. (Photo: Keystone)

«Je me souviens du Concours de l’Eurovision, années 70-80, avec les concurrents suisses comme Patrick Juvet, Arlette Zola, Céline Dion. Tout cela était très politiquement correct. L’explosion n’en finit plus désormais: en nombre de pays participants, en mises en scène extravagantes et en textes militants. Le contexte a changé, mais il y a deux constantes: le décompte final des points et la durée interminable de l’émission, à l’inverse de la brièveté du succès des lauréats.

L’explosion n’en finit plus désormais: en nombre de pays participants, en mises en scène extravagantes et en textes militants

Michel Caspary

Souhaitons un sort meilleur à la récente gagnante israélienne, Netta Barzilai, tout en rondeurs assumées et surfant habilement sur la vague des femmes en colère, libres dans leur tête, réclamant égalité et respect.»

Benutzer-Kommentare