22 octobre 2017

La photo de la semaine de Plonk & Replonk

Miguel-Angel Morales, de Plonk & Replonk, a choisi de parler de la crise entre Madrid et la Catalogne.

Catalogne
Le centre espagnol de Serrières (NE).
Temps de lecture 1 minute
Miguel-Angel Morales,de Plonk & Replonk.

«Ce cliché pris au centre espagnol de Serrières (NE) fournit une paisible illustration à des souvenirs qui le sont moins. Je suis né à Barcelone en 1963 de parents andalous. La Guardia Civil alors honnie en comptait beaucoup. Que mon grand-père soit mort en 1939 dans les geôles de la junte n’a rien changé: les Andalous restaient suspects. Des humiliations subies de la bouche de marchandes catalanes, ma mère n’a rien pardonné. Elle haïssait la Catalogne, j’y étais très heureux. En 1969, l’émigration nous catapulte en Suisse, où nous faisons la connaissance de Schwarzenbach. L’Histoire bégaie. J’ai appris le français, pleuré Barcelone. On se passe si bien des nationalismes.»

Benutzer-Kommentare