27 juillet 2018

Adieu

L'éditorial de Pierre Wuthrich, directeur adjoint de la rédaction.

Pierre Wuthrich
Pierre Wuthrich, directeur adjoint de la rédaction.
Temps de lecture 2 minutes

Une grande Dame s’en est allée; Charlotte Hug est décédée le 15 juillet 2018 à Zurich dans sa 88e année. Très proche collaboratrice de Gottlieb Duttweiler, l’énergique Vaudoise a dirigé l’hebdomadaire Construire de 1962 à 1993 et fut à la tête de l’ensemble de la presse Migros de 1977 à 1993. En novembre 2017, elle mettait un terme à sa longue carrière au sein de la coopérative en renonçant au dernier poste qu’elle occupait, celui de membre de la Fondation Gottlieb et Adele Duttweiler. Son départ avait alors été salué lors de l’assemblée des délégués de l’automne dernier par une longue standing ovation – un fait rare à Migros.

J’ai eu la chance de rencontrer plusieurs fois Charlotte Hug. Lors d’assemblées des délégués bien sûr, mais aussi de manière plus intime, chez elle, lorsqu’il fallait préparer un article historique sur Migros. Véritable mémoire vivante, elle était une source aussi précieuse que fiable. Je me
souviens toujours avec délice du récit qu’elle faisait de son entretien d’embauche – il faudrait plutôt parler de son test d’embauche – lorsque Gottlieb Duttweiler l’enferma dans son bureau de directeur pour qu’elle traduise en français, sans dictionnaire, l’un de ses écrits. Bien évidemment, elle releva le défi haut la main.

Persuadée d’avoir commis une grave erreur, celle-ci arriva tremblante dans le bureau du fondateur Migros pour s’entendre dire que ses traductions étaient trop bonnes…

Pierre Wuthrich

Je garde aussi une autre anecdote en tête. Celle qui veut que Gottlieb Duttweiler ait convoqué séance tenante Charlotte Hug alors qu’elle
jouissait de quelques jours de congé. Persuadée d’avoir commis une grave erreur, celle-ci arriva tremblante dans le bureau du fondateur Migros pour s’entendre dire que ses traductions étaient trop bonnes… Il lui fallait donc alourdir le style pour que «Dutti» paraisse plus crédible.

Si Charlotte Hug fut un personnage important de l’histoire Migros, elle a aussi marqué durablement Construire en osant offrir aux lecteurs des sujets pointus et en formant nombre de journalistes. Beaucoup regretteront grandement sa disparition. Je suis de ceux-là.

Benutzer-Kommentare