27 août 2012

Planter ses propres edelweiss

Inutile de gravir des sommets pour pouvoir admirer des edelweiss. Un peu de terre bien drainée, quelques semis, un arrosage régulier et un peu de patience suffisent pour créer un petit jardin alpin sur son balcon.

Pots remplis de terre et de sable, truelle et graines
La culture d’edelweiss n’exige que peu de matériel.

Les semis

Choisir un bac à semis d’environ 10 cm de profondeur, pourvu de trous au fond – ces derniers permettront d’évacuer le trop-plein d’eau d’arrosage. Y répartir une couche de gravier d’un à deux centimètres d’épaisseur. Ce dernier permettra de bien drainer la terre.

Préparer un mélange de 50% de terre de jardin et 50% de terreau universel. Y ajouter une bonne poignée de sable et bien mélanger le tout. Humidifier généreusement. Remplir le bac avec le mélange jusqu’à 1-2 cm. du bord. Bien tasser. Semer les graines le plus régulièrement possible sur toute la surface, à la main ou, plus efficacement, à l’aide d’un semoir manuel.
Recouvrir les graines d’une fine couche de mélange. Tasser une nouvelle fois, afin de s’assurer que les graines sont en contact avec la terre. Arroser en pluie fine à l’aide du pulvérisateur, en évitant soigneusement de découvrir ou déplacer les graines.

Placer le bac sous un couvercle à semis (ou un châssis de serre), en aérant durant les heures chaudes. Conserver le bac à l’extérieur – balcon, bord de fenêtre, etc.-, mais protéger les jeunes plants d’un ensoleillement direct. Il est ainsi conseillé de créer de l’ombre en posant par exemple un voilage au-dessus du couvercle à semis ou du châssis.
Important: veiller à conserver la terre humide (soit, en général, un arrosage tous les deux-trois jours) durant la levée des semis.

Bon à savoir: les escargots et limaces sont particulièrement friands des pousses tendres. Il est donc vivement conseillé de protéger les semis en versant de l’anti-limaces tout autour du bac.

Le repiquage

Une fois que les pousses ont atteint environ 3 à 4 cm de hauteur, les repiquer dans une terrine percée au fond et pourvue, à nouveau, d’un lit de gravier et d’un mélange terre-terreau universel-sable. Attention: ne repiquer qu’une plante par pot, et veiller que la terre - contrairement aux semis- soit bien drainée et plutôt sèche, car la plante supporte très mal l’humidité. Par ailleurs, il est essentiel que votre edelweiss bénéficie de beaucoup de lumière.

Lorsque les plantes atteignent environ 8 cm, il est possible des les repiquer en pleine terre – bien drainée, encore et toujours, afin de parer au maximum à l’humidité hivernale ! - dans un jardin, ou alors dans une grande terrine. Effectuer le repiquage en automne ou au printemps, et disposer les pieds par groupe, c’est plus harmonieux. Les edelweiss, originaires de Sibérie, sont des plantes qui résistent particulièrement bien au gel. Confrontées au froid, elles n’en refleuriront que mieux au printemps suivant.

Il suffit de soins attentionnés et de patience pour faire pousser la plus veloutée des fleurs. (Photo:  Fotofinder/FreeLens)
Il suffit de soins attentionnés et de patience pour faire pousser la plus veloutée des fleurs. (Photo: Fotofinder/FreeLens)


Des edelweiss chez soi

Les «étoiles des neiges» descendent des sommets pour s’installer dans les appartements. Voici comment les semer et les cultiver.

Fleurs mythiques par excellence, les edelweiss ont besoin de beaucoup de lumière pour s’épanouir. (Photo: Fotofinder/Fotex)
Fleurs mythiques par excellence, les edelweiss ont besoin de beaucoup de lumière pour s’épanouir. (Photo: Fotofinder/Fotex)

Symbole de pureté, le mythique edelweiss pousse généralement entre 1300 et 3000 mètres d’altitude. Mais on peut sans peine le cultiver chez soi – et ce, sans avoir besoin d’habiter au 20e étage ou dans un climat rigoureux! Cette étonnante plante veloutée s’achète en effet en pot, ou alors sous forme de graines qu’il suffit de semer. Pour quelques francs, on bénéficie ainsi d’une multitude de plants qui, une fois replantés par petits groupes, pourront former une belle décoration de balcon en jardinière, ou alors en rocaille dans un jardin, mêlés à quelques gentianes, saxifrages et campanules.

Résistante, cette plante n’exige que deux éléments essentiels: beaucoup de lumière et un entreposage à l’extérieur. C’est en effet l’exposition au froid – et même au gel – qui permettra de relancer la floraison. En fin de saison, les fleurs, coupées et séchées, peuvent être utilisées comme décoration. Ou alors en tisane, pour dégager les voies respiratoires.

La clé du succès? Un lit de gravier et une terre bien drainée! (Photo: Carine Roth)
La clé du succès? Un lit de gravier et une terre bien drainée! (Photo: Carine Roth)

Fiche technique

Ce dont vous avez besoin

Matériel:

Bac à semis, puis terrine

Gravier

Terreau universel

Terre de jardin

Sable

Truelle de jardin

Couvercle à semis ou petit châssis

Pulvérisateur

Durée des travaux:30 minutes

Prix:

entre 20 fr. et 60 fr. (dépend de la terrine choisie)

Photographe: Carine Roth

Benutzer-Kommentare