11 février 2018

Pourquoi le gel revient-il au printemps?

Frédéric Glassey, directeur de la météorologie à Meteonews, répond à Léa, 10 ans.

Léa
Une question de Léa, 10 ans.
Frédéric Glassey, directeur de la météorologie à Meteonews.

«Il faut savoir qu’en Suisse, suivant l’altitude, le gel peut se produire à tout moment de l’année. Mais qu’entend-t-on par gel? En météorologie, on parle de gel quand en un lieu, la température descend au-dessous de 0 °C. Si dans certaines stations d’altitude le gel peut se produire plus d’un jour sur deux, en région de plaine, il se manifeste généralement entre le milieu de l’automne et le milieu du printemps, soit début octobre et fin mars. D’un point de vue général, il est donc faux de dire que le gel revient au printemps.

L’arboriculture (comme la culture des abricotiers, pommiers et poiriers), de même que la viticulture (culture des vignes) ont beaucoup souffert du gel en avril 2017. Pourquoi? Car les plantes résistent assez bien au gel durant l’hiver. Par contre, avec l’arrivée des beaux jours au printemps, les plantes revivent et les bourgeons se transforment en fleurs, puis en fruits. Et plus on avance dans ces stades dits ‹phénologiques›, moins les plantes seront résistantes au gel. C’est pour cela que si en hiver, un abricotier supporte des températures très froides (-10 ou -15 °C), sa résistance va diminuer rapidement au printemps.

Les agriculteurs ne doivent donc pas craindre les hivers froids, mais les épisodes de douceur qui arrivent pendant ou en fin d’hiver et qui vont réveiller trop tôt la végétation. Plus elle se réveille tôt et plus la durée d’exposition sera grande. Idéalement, après un hiver froid, mieux vaut démarrer avec un printemps frais puis enchaîner avec de la douceur.»

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Un enfant en train de tenir une lance d'incendie en action

Tout feu, tout flamme

Anne Reiser

Anne Reiser: pour la paix des divorces

Informationen zum Author

rouille

La rouille comme bouclier

François Maret

Mon enfant n'aime pas sa maîtresse