28 avril 2018

Pourquoi se voit-on dans un miroir?

Romain Roduit, directeur technique de l’Espace des inventions à Lausanne, répond à Quentin, 10 ans.

Quentin, 10 ans
Une question de Quentin, 10 ans.
Temps de lecture 2 minutes

«Pour savoir si ta coupe de cheveux est acceptable ou décidément trop hirsute, il faut plusieurs conditions: premièrement, il faut de la lumière (ça, tu t’en doutais) et ensuite, il faut une surface qui réfléchisse la lumière sans la disperser dans tous les sens.

Par exemple, si tu te regardes face à un mur blanc, tu ne verras pas ton reflet, car le mur n’est pas lisse: chaque aspérité renvoie la lumière dans une direction différente. À l’inverse, toutes les surfaces lisses peuvent servir de miroir: une vitre, une flaque d’eau calme, une pierre polie, etc.

Mais certaines surfaces renvoient mieux la lumière que d’autres. Certains métaux, comme l’argent ou l’aluminium par exemple, réfléchissent jusqu’à 98% de la lumière. C’est d’ailleurs en métal poli (du cuivre) que furent construits les premiers miroirs, datant de l’Antiquité. Le problème, c’est que ces métaux s’oxydent et finissent par devenir ternes. Le miroir perd son éclat avec le temps. Pour éviter cela, nos miroirs actuels sont en verre derrière lequel on dépose une très fine couche d’aluminium. Le verre a deux fonctions: très lisse, il permet à la couche d’aluminium de refléter une image fidèle et, en plus, il le protège de l’oxydation. Derrière cette couche d’aluminium, on rajoute une couche de cuivre, puis une peinture pour éviter les rayures.

Et pour finir, je pense que si tu t’intéresses aux miroirs, c’est parce que tu leur ressembles: toi aussi tu réfléchis et je suis sûr que tu es poli!»

Benutzer-Kommentare